Skip to content

Aller déjeuner chez soi en ballon

La nouvelle provient de Paris.

M. Santos-Dumont a hier fait une visite de son atelier de Suresnes à sa maison de ville, No 114 avenue des Champs-Élysées dans son ballon dirigeable No 9.

Arrivé chez lui, il a déjeuné avec quelques amis, puis il est retourné à l’atelier.

Il y a longtemps qu’il désirait faire cette promenade et il s’y est décidé avec le No 9. Lundi, il faisait beau et, vers 7 heures du soir, Santos-Dumont donna des ordres à ses ouvriers de se tenir prêts pour mardi matin.

Vers trois heures mardi matin, il faisait beau, M. Santos-Dumont se rendit aux ateliers où il arriva vers 4 heures. Le vent soufflait dans une direction contraire, mais il était très léger. M. Dumont réveilla ses ouvriers et les mit à l’ouvrage.

Tout était terminé à 6 heures. Il monta dans la nacelle et s’éleva. Il manœuvra alors dans toutes les directions pour essayer le gouvernail, puis se dirigea vers l’avenue du Bois de Boulogne qui était déserte. Il continua sa route et arriva sans difficulté à l’Arc de Triomphe. Comme il n’y avait pas de danger d’embarrasser le trafic, il fit le tour du monument puis remonta l’avenue des Champs-Élysées.

Quand il arriva près de la rue Washington, il y avait peu de monde dans les rues. En arrivant près de chez lui, il rencontra des amis qu’il appela, puis il descendit à la porte de sa maison. Il s’est fait construire à la hauteur du balcon du premier étage un quai auquel il s’arrête d’habitude et ses serviteurs attachent le ballon.

Après le déjeuner, M. Santos-Dumont retourna à Suresnes en ballon.

 

L’illustration en 1904 d’un des dirigeables d’Alberto Santos-Dumont, pionnier franco-brésilien de l’aviation, apparaît sur la page Wikipédia qu’on lui consacre.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Hélène Gonthier #

    Bon matin!

    Il avait une assurance à toute épreuve ce monsieur Santos-Dumont.
    Des images surgissent devant mes yeux en songeant à tout ce
    que la technologie pourrait lui permettre de réaliser aujourd’hui…
    “Sky is the limit” était probablement son leitmotiv!

    Bonne journée à vous!

    28 juin 2017
  2. Jean Provencher #

    Il devait sans doute est fort heureux d’aller déjeuner dans son dirigeable !

    28 juin 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS