Skip to content

Articles de la catégorie ‘Peinture, gravure, dessin, carte’

Le grand succès des magasins Paquet, rue Saint-Joseph, à Québec, est souvent venu de ses nombreuses vitrines

On  savait les utiliser de manière originale pour attirer la clientèle. Ici, on recourt à une prestidigitatrice américaine, miss Rheda. Lire la suite

L’histoire se passe à Québec

Il y a un  peu plus de cent ans, des marmots, à l’occasion, étaient victimes de médicaments qui ne leur convenaient pas.

On nous rapporte que, dans une famille du bas de St-Roch, deux enfants tout jeunes vont peut-être mourir d’un certain remède que les parents leur ont fait prendre hier soir, pour calmer la toux dont ils souffraient. Lire la suite

Création de l’un de mes petits-fils. Il a 11 ans.

Parlons contrebande de whisky sur le fleuve Saint-Laurent

Depuis quelques mois, le département du revenu à Québec fait une guerre sans merci aux distillateurs illicites et aux contrebandiers. Lire la suite

Le coucher du soleil

Un jour, le 15 décembre 1979, ma fille me remet ce dessin. Je lui demande ce que c’est. Lire la suite

Extrait du journal Le Jour

Rigodon chez Batissette Auger d’Henri Julien

Le quotidien québécois souverainiste Le Jour est paru durant trois années, de 1974 à 1977. À l’occasion, comme la presse québécoise d’il y a 100-120 ans, on faisait place à la poésie. Voici un exemple. Lire la suite

Salut, Girerd !

Les caricaturistes nous accompagnent quotidiennement et j’ai beaucoup aimé l’humour de celui-ci. Lire la suite

Voici le discours d’un sage au sujet des phénomènes célestes

Nous sommes il y a 2100 ans. Il s’agit de Sénèque, tout à fait contemporain de Jésus-Christ, philosophe de l’école stoïcienne, dramaturge et homme d’État romain. Il donne son avis sur les comètes qui excitent la curiosité et sème même l’inquiétude.

Le voilà à ce sujet. Lire la suite

Dans la série « Les inventions de la vie » (136)

L’Origine du monde.

Le pied du grand pommier, très bientôt centenaire, porteur des silos de chardon pour de nombreux oiseaux.

« Les Pins qui chantent »

Le poète et dessinateur Albert Ferland (1872-1943) a publié de 1908 à 1910, chez Déom Frères à Montréal, un recueil de poésie en quatre tomes. Et, sauf lorsque l’auteur verse dans quelques bondieuseries et à la condition d’accepter qu’il chante presque toujours la campagne et les bois, l’ouvrage a bien traversé le temps. Lire la suite