Skip to content

Articles de la catégorie ‘Peinture, gravure, dessin, carte’

Voici le discours d’un sage au sujet des phénomènes célestes

Nous sommes il y a 2100 ans. Il s’agit de Sénèque, tout à fait contemporain de Jésus-Christ, philosophe de l’école stoïcienne, dramaturge et homme d’État romain. Il donne son avis sur les comètes qui excitent la curiosité et sème même l’inquiétude.

Le voilà à ce sujet. Lire la suite

Dans la série « Les inventions de la vie » (136)

L’Origine du monde.

Le pied du grand pommier, très bientôt centenaire, porteur des silos de chardon pour de nombreux oiseaux.

« Les Pins qui chantent »

Le poète et dessinateur Albert Ferland (1872-1943) a publié de 1908 à 1910, chez Déom Frères à Montréal, un recueil de poésie en quatre tomes. Et, sauf lorsque l’auteur verse dans quelques bondieuseries et à la condition d’accepter qu’il chante presque toujours la campagne et les bois, l’ouvrage a bien traversé le temps. Lire la suite

L’âge d’or de la carte postale est sans doute le début du 20e siècle

Au milieu des années 1880, un journal se demande pourquoi on ne produit pas ses propres cartes postales. Lire la suite

De Chaval

Extrait de Chaval, L’homme, Paris, Éditions Albin Michel, 1970.

« Les trois oiseaux et la poule »

L’un de mes petits-fils est passionné de dessin depuis l’âge de cinq ans. Un moment libre survient, qu’aussitôt il se précipite sur ses crayons.

Il fait son miel de tout. Il a maintenant dix ans et ces cinq années lui ont servi non seulement à se faire la main, mais à bien observer, par exemple, comment recourir aux yeux de ses personnages pour exprimer des émotions. Lire la suite

Mes petits-enfants sont mes héros

Celui-ci a un amour immense pour le dessin.

De lui donner grand l’amène à créer.

Il pratique alors son habileté et aiguise son imagination.

Le printemps de jadis

La Patrie (Montréal), édition du samedi 20 mai 1904.

Le journaliste et écrivain français François Bott et ses aphorismes

Déjà, nous y sommes venus à quelques reprises. Retournons sur les lieux.

Lorsqu’ils accusent trop leur âge, certains visages sont des réquisitoires contre le temps.
Lire la suite

L’importance de la brunante pour nos oiseaux migrateurs

Vous vous intéressez vraiment aux oiseaux, procurez-vous l’ouvrage de Jennifer Ackerman. Je vous en avais parlé le 6 février. Il y a tant d’infos nouvelles qu’à un moment donné, la journaliste scientifique doit ralentir le rythme, dirait-on, tant elle est heureuse.

Voici le genre de nouveauté, pour moi du moins, qu’elle nous donne à partager.

L’oiseau voyageur, le migrateur, doit se construire par l’apprentissage une ou quelques cartes mentales. Lire la suite