Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’ineffable’

Partout la vie se cache et soudain se propose

Et on croirait entendre chanter.

 

Échapper à la dialectique de la Raison

Alfred Polgar.

Cité par Hartmut Rosa, Résonance, Une sociologie de la relation au monde, Paris, Éditions La Découverte, 2018, p. 262.

 

Dépôts

Lire la suite

Il vous est peut-être déjà arrivé de croiser une personne où vous auriez aimé arrêter tout de suite le temps

Dans le bus, au resto à la table pas très loin de la vôtre, à l’entrée ou à la sortie d’un édifice quelconque ? Dans ces regards qui se croisent, il y avait soudain toute l’espérance que la vie peut laisser voir.

Mais l’envol suit aussitôt, comme celui d’Yvonne de Galais dans Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier. Comme une fête éblouissante imaginée, mais d’un bien court moment. Lire la suite

Le passage du temps

Voici d’abord le 30 octobre 2007, puis le 30 octobre 2014, enfin aujourd’hui, le 30 octobre 2018. Lire la suite

Cette minute heureuse qui nous rappelle soudain l’éternel présent

L’écrivain et poète gréco-suisse Georges Haldas (1917-201) a ouvert ses carnets en 15 volumes, l’œuvre de sa vie de 1973 à 2007, avec un texte magnifique sur Les Minutes heureuses. Lire la suite

Comparons trois « 7 octobre »

Celui-ci de cette année, 2018. Et deux autres : 2006 et 2013. Lire la suite

« Les minutes heureuses »

Georges Haldas (1917-2010), poète, écrivain et traducteur, fils d’un père grec et d’une mère suisse, a passé les neuf premières années de sa vie en Grèce et les autres à Genève. Lire la suite

Une réponse à la prédation chez les plantes

La prédation est une loi de la vie. Il est coutumier qu’un animal ou un végétal cherche à se nourrir d’un autre organisme. Lire la suite

La Beauté