Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’histoire’

C’est beaucoup dans l’enfance que nous nous sensibilisons ou non à la Nature

Voilà l’avis de Louise Chawla, professeur émérite à l’université de Colorado, Boulder, travaillant en psychologie de l’environnement et étudiant, en particulier, les bénéfices de la Nature chez les enfants. Elle a coordonné pendant 10 ans le programme de l’UNESCO « Grandir en ville ». Lire la suite

Il fut un temps où les gens de Québec ne pouvaient pas résister à la pêche à l’éperlan

Voici que le poisson se présente le jour même de Pâques. Et on accourt. Lire la suite

L’origine des œufs de Pâques

Voici l’avis du chroniqueur de La Patrie, Pierre Sansfaçon.

D’où vient l’origine des œufs de Pâques ?

Pour dire vrai, on n’en sait rien ; il y a plusieurs versions sur cette matière. Lire la suite

Il y a 117 ans, le quotidien Le Soleil célèbre la fête de Pâques par un supplément spécial

Voici la première page.

Il fut un temps où les dames aimaient bien porter leur nouveau « bibi » à Pâques

Le Soleil (Québec), 29 mars 1902.

Autrefois, pour les catholiques, le samedi saint était un jour heureux

Les cloches, à peine partie pour Rome, revenaient, heureuses, et à pleines volées.

Après 47 jours de carême, le marché de Pâques, dans les villes et les villages, était une destination obligée. Lire la suite

Un tremblement de terre en Montérégie

Il est rare qu’on signale un tremblement de terre dans cette région du Québec. Lire la suite

Du quotidien L’Électeur à Québec, édition du 19 avril 1895

Éclairs et tonnerre dans la nuit à Montréal

Vendredi soir, Montréal a été tenue en éveil deux heures durant les éclairs qui sillonnaient les nues de leurs traits enflammés et par les formidables roulements du tonnerre qui ébranlaient les espaces.

L’atmosphère était pesante et lourde. De temps en temps, comme les cataractes du ciel se fussent ouvertes, des torrents de pluie inondaient les rues.

La pluie a tombé jusqu’à six heures du matin. Lire la suite

À nouveau, à cause de la lune cette fois-ci, certains crient à la fin du monde

J’aime bien le journaliste scientifique Henri de Parville (1838-1909). Il fut en son temps fort nécessaire pour contester ceux qui y allaient de faussetés.

En 1894, la rumeur court que nous arrivons maintenant à la fin du monde, car la lune va masquer la constellation de l’épi de la Vierge. De Parville prend la parole. Lire la suite