Skip to content

Articles de la catégorie ‘Littérature’

Un événement de financement pour les plus démunis de Québec

La Société St Vincent de Paul épuise tous les moyens de venir en aide aux pauvres de cette ville.

Naturellement, c’est à l’approche de la saison rigoureuse que sa tâche est la plus ardue.

Elle est à organiser pour mercredi prochain une soirée dramatique et musicale qui aura lieu à l’Académie de Musique [rue Saint-Denis, dans le Vieux-Québec]. Lire la suite

J’ai toujours aimé le philosophe français Michel Serres

Pas facile d’accès dans ses ouvrages, je l’admets. Mais quel homme de réflexions magnifiques. Lire la suite

Il vous est peut-être déjà arrivé de croiser une personne où vous auriez aimé arrêter tout de suite le temps

Dans le bus, au resto à la table pas très loin de la vôtre, à l’entrée ou à la sortie d’un édifice quelconque ? Dans ces regards qui se croisent, il y avait soudain toute l’espérance que la vie peut laisser voir.

Mais l’envol suit aussitôt, comme celui d’Yvonne de Galais dans Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier. Comme une fête éblouissante imaginée, mais d’un bien court moment. Lire la suite

Paroles de vent

Apollon Maïkov (1821-1897), grand ami de Dostoïevski, fut poète et traducteur. Selon la page Wikipédia qui lui est consacrée, plusieurs de ses poèmes furent mis en musique par Rimsky-Korsakov et Tchaïkovski. Voici l’un de ses poèmes. Lire la suite

Le petit livre étonnant de Bruno Gay-Lussac (1918-1997)

Ce romancier français a proposé à Gallimard ce qu’il dit être un récit. Mais tout va sous la forme de moments mis en mots. Lire la suite

Extrait du journal Le Jour

Rigodon chez Batissette Auger d’Henri Julien

Le quotidien québécois souverainiste Le Jour est paru durant trois années, de 1974 à 1977. À l’occasion, comme la presse québécoise d’il y a 100-120 ans, on faisait place à la poésie. Voici un exemple. Lire la suite

Parfois, on s’ennuie de grands moments vécus

J’espère que vous avez connu, écouté de 1960 à 1973 Le Cabaret du soir qui penche, The night falling cabaret, une véritable dégustation radiophonique.

Tous les dimanches soirs, sur les ondes de Radio-Canada, pour les folles et les fous d’une radio comme il ne s’en fera guère par la suite, Guy Mauffette (1915-2005), de sa voix calme et feutrée, animait ce mélange de mots finement échappés, de poèmes, de musiques magnifiques et quoi encore. Nous nous retrouvions bercés. Lire la suite

Retour à Antonio Porchia

J’aime beaucoup les fous de mots au point de pousser la langue aussi loin qu’elle le peut. Antonio Porchia (1885-1968), écrivain d’origine italienne qui vécut sa vie en Argentine, en est un. Lire la suite

L’enfant devient homme porté par ses désirs infantiles

Antonio Porchia, Voix réunies.

Prévert, à son Amour

Belle

 Déni de Dieu déni du diable

incapable d’être coupable

tu es belle

indéniable Lire la suite