Skip to content

Articles de la catégorie ‘Ethnologie’

Tomber soudain sur un fer à cheval

Quelle chance ! C’est ce qui arrive à l’écrivaine Françoise, pseudonyme de Robertine Barry (1862-1910), une Québécoise que nous ne célébrons pas suffisamment.

Dans sa chronique du lundi, elle raconte. Lire la suite

Salut au Marcheur !

Il y a bien longtemps, bien longtemps avant l‘invention des religions, nous avons reconnu dans la Nature des « choses », des « inventions » qui arrivaient à traverser tous les temps : la pluie, la neige, l’orage, la foudre, la tempête, et quoi encore.

De voir ces « choses » vivant sans peine ces conditions insupportables nous a amené à croire qu’elles pouvaient être protectrices. Aussi a-t-on voulu que, désormais, elles nous accompagnent. Lire la suite

En 1880, à Québec, pour le défilé de la Saint-Jean, on prépare un hommage à Gutenberg

Les compositeurs typographes et pressiers, aidés des maîtres-imprimeurs de cette ville font exécuter leur char allégorique pour le 24 juin.

Il a 15 pieds de longueur [un peu plus de 4, 5 mètres], sept et demi de largeur et quinze de hauteur. Un immense livre fermé tient lieu de la plateforme sur laquelle est placé un fac-similé du monument érigé à Strasbourg, en mémoire de Güttemberg, l’inventeur de l’imprimerie. Lire la suite

Dans l’histoire du costume au Québec, il y aurait un long texte à écrire sur les chapeaux que portaient les dames québécoises en 1900

Au théâtre, on se plaint que leurs grands chapeaux empêchent les autres de bien voir la scène. Pour la sauvegarde des oiseaux, on mène campagne contre la présence de plumes sur leurs chapeaux. Ici, deux amies qui ne se sont pas vues depuis longtemps portent le Merry widow, un chapeau à larges, très larges bords. Brève histoire d’une soudaine rencontre. Lire la suite

Du journal La Patrie (Montréal), édition du 1er mai 1908

C’est le mois de Marie,

C’est le mois le plus beau.

Au premier jour de mai, ce refrain de l’ancien et naïf cantique vient tout naturellement aux lèvres. Lire la suite

Nous voici le 1er mai

Le mois de Marie, le mois le plus beau, de dire la chanson.

Historiquement, au Québec, c’était le mois des femmes et des jeunes filles invitées à gagner l’église de la paroisse à tous les soirs. Lire la suite

Mon ami Bernard Arcand, anthropologue, disait que la différence fascine, mais fait peur

Bel exemple. Lire la suite

À la une de L’Éclaireur (Québec), édition du 22 avril 1895

Nancy Huston sur Notre-Dame de Paris

L’écrivaine et essayiste franco-canadienne habite Ménilmontant en bordure du périphérique, à Paris bien sûr. Après l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, elle a proposé une lettre au quotidien Le Monde. Extraits. Lire la suite

Le Jour de la Terre (22 avril)