Skip to content

Articles de la catégorie ‘Insectes, Arachnides et Opillon’

De Jakob von Uexküll (1864-1944), biologiste et philosophe né en Estonie

Selon plusieurs, il fut le premier à développer le concept d’éthologie. Le voici, nous proposant une promenade. Lire la suite

La fleur d’hiver et la petite mouche

Les mois passent…

Et cette pochette veinée suspendue aux bardeaux de la maison tient bon. Lire la suite

Rappel de la mi-septembre

Il s’agit ici d’une des nombreuses pochettes créées à la mi-septembre par les araignées argyoptes aurentia.

À ce moment de l’année, elles abandonnent leur toile et chacune forme quelque part une pochette parfaitement imperméable, une bourse de soie où elle dépose ses œufs pour l’avenir, avant de mourir elle-même.

Ici, une araignée a imaginé la placer sur une branche de framboisier sauvage.

Sur cette pochette, voir aussi les billets suivants.

Sur la neige, les petites mouches sont toujours abondantes

Peut-être sont-elles parentes avec les tout petits papillons du printemps qui, lorsqu’ils apparaissaient, tombaient dans les seaux d’eau d’érable, ce qui signifiait la fin du temps des sucres. Lire la suite

Un tout petit sur la neige

Il s’apparente au drosophile, autrement appelé mouche à fruits, et s’il n’a que deux ailes, il appartient au très grand ordre des diptères, regroupant plus de 150 000 espèces. Lire la suite

Voilà deux mois, un petit papillon est venu se poser dans la vitre de la porte arrière

Pour y mourir étonnamment. Je n’y ai pas touché. Finalement, de grands vents l’ont emporté.

Ce lieu est aussi un bel endroit pour mourir. J’aime quand certains vivants viennent y mourir.

L’inconnue du plus grand nombre

Mais elle va son chemin.

Elle est de l’ordre des mouches, de la famille des syrphes, ces grands butineurs. Lire la suite

À quelques heures de la fin d’octobre, nouvelle floraison des pissenlits

Les quelques butineurs toujours présents s’en réjouissent, bien sûr.

Pourquoi des campagnes contre le pissenlit ? Lire la suite

Produit d’un gymnosperme

Le grand pin produit maintenant des cônes.

Nous remontons très loin. C’était des millions d’années avant l’apparition des plantes à fleurs, les angiospermes porteurs de fruits. Les papillons, antérieurs aux fleurs, durent d’abord composer avec les gymnospermes.

Il s’agit d’un des nombreux débuts des temps dans l’histoire de l’évolution, bien avant le Crétacé.

Une trace.

Hommage.