Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amour-Amitié’

Connaissez-vous le philosophe Vladimir Jankélévitch (1903-1985) ?

Je l’aime beaucoup. En voilà un que j’aurais bien aimé saluer un jour dans les rues de Paris.

Je viens d’attaquer son gros livre sur la mort, publié en poche. Et voilà que, dès le départ, ce sacripant voit un pont entre la mort et l’amour. Lire la suite

Le chat et moi sommes très proches

La plupart du temps, seuls.

Et je rêvais depuis longtemps d’avoir des images en sa compagnie.

En voici donc quelques-unes. Lire la suite

Quand je suis là, nous vivons ensemble, le chat et moi

La plupart du temps, très près l’un de l’autre.

Notre histoire commune est vieille de plus de deux ans maintenant. Lire la suite

Mon ami René m’a amené visiter son lieu de retraite, de repos et de méditation, au bout de son champ

À l’arrivée, on salue quatre de ses chats ensevelis dans leur cimetière, dont ce cher Gaspard, un gamin incroyable, si attaché aux humains. Lire la suite

La journée fut merveilleuse

Une journée à rêver que tout l’automne soit ainsi.

Les oiseaux se multipliaient.

Une butineuse absente depuis longtemps jouait dans les Mauves. Lire la suite

À ma grande joie, la visite de mon ami René

Venu avec sa machine française, le Solex, une édition remontant à la fin des années 1960.

Cette machine est si silencieuse, que je ne l’ai même pas entendu arriver. Lire la suite

Vivre adossé à un arbre semblable protège

Un épouvantail à Place-Royale à Québec

Mon cher ami Éric m’écrit :

Salut ami Jean,

Perdu en pleine ère covidienne, j’ai trouvé cet égaré coincé entre le boulevard Champlain et la rue du Petit-Champlain.

Salut ami Jean.

Merci, cher Éric, de cette joie.

Voyez-la. Elle est tout près

Comment ne pas se laisser gagner par le charme de cet oiseau !

Quelque chose fait que nous sommes dans le même monde. Lire la suite

La Sitelle à poitrine blanche me fascine

Elle n’est pas connue pour être très familière avec le monde. Je ne la connais guère d’ailleurs.

Ici, hier, nous étions encore une fois tout près l’un de l’autre. Lire la suite