Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amour-Amitié’

Formidable cette caricature d’André-Philippe Côté faisant la première page de l’édition papier de ce jour du quotidien de Québec, Le Soleil

 

Cette première page a pour titre « Isolés, mais ensemble ».

Retour sur « Éclats » de l’écrivaine Chantale Gingras

Vous avez beaucoup aimé le premier billet. Plus de 200 personnes y ont accolé un « J’aime », voilà presqu’un mois. L’auteure travaille selon le mode japonais du haïku, très légèrement modifié. Lire la suite

La Journée internationale des femmes (8 mars)

La photographie est celle de ma mère, Claire Parent, qui a 20 ans, en ski, aux Piles, en Mauricie, au printemps 1939.

Dans les nombreuses photos de famille, je lui avais demandé d’écrire quelques mots derrière les images. Sur celle-ci, elle a laissé cela : « J’avais un costume bleu pâle. C’était comme une toile doublée. Très beau. » Lire la suite

Une pélerine venue de loin

Un jour, un de mes frères est allé en Inde et rapporta une pélerine. Dans le nord de l’Inde, au pied de l’Himalaya, il ne fait pas toujours chaud. Lire la suite

La Saint-Valentin (14 février)

Sur la Saint-Valentin, voir ces quelques billets.

Gagnons le Japon pour quelques manières d’écrire

Sur les feuilles de bambous

La grêle qui tombe dans la nuit

Crépite. Lire la suite

« Dans la grisaille »

Du poète louisianais et auteur-compositeur-interprète Zachary Richard. Lire la suite

Il y a une grande fréquentation du site en ce moment

Plus de 400 personnes par jour.

Merci beaucoup.

Le Grand Meaulnes

Il y a une partie sur mon grand terrain que j’aime avoir à l’œil pour en suivre l’évolution, que j’appelle Le Grand Meaulnes.

Il s’agit d’une coulée, qui par temps humide de juillet à octobre me rappelle le grand ouvrage de l’écrivain Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, publié en 1913. Un livre pour moi mémorable, car, à 17 ans, au moment où je découvrais ce roman, je vivais les émotions de Meaulnes pour Yvonne de Galais, un amour impossible. Lire la suite

L’importance du feu de camp

Qu’importe la circonstance, le feu de camp nous fait sans doute remonter à 50 000 ou 100 000 ans. On dirait quelque chose qui touche à la préhistoire lointaine. Et nous avons toutes et tous garder en mémoire nos feux de camp.

Ici, la journaliste Alessandra Moro Buronzo se trouve dans les Alpes italiennes à 1 500 mètres d’altitude. Elle a le mandat de faire un reportage sur le centre équestre Silverado. Lire la suite