Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amour-Amitié’

La Saint-Valentin (14 février)

C’est aujourd’hui la Saint-Valentin. En voilà encore une fête, une coutume de reléguée dans les combles, oubliée dans les obscurités des temps et dans les souvenirs vaporeux du passé. Lire la suite

« Mon rêve familier »

Souvent dans la presse québécoise d’autrefois, il y a plus de cent ans, surtout dans l’édition du samedi, on trouve un poème.

Voici celui-ci de Paul Verlaine. Lire la suite

Voici l’audace du dernier poète grec païen

Son nom : Paul le Silentiaire. Décédé en Turquie en 580, il vécut donc au 6e siècle. Lire la suite

Lévis, en face de Québec, sait fêter

Un correspondant anonyme d’un quotidien de Québec est fort heureux de le dire. Formidable document sur la vie autrefois en face de Québec. Lire la suite

Parlons donc bonheur

Réflexion du philosophe et musicologue français Vladimir Jankélévitch (1903-1985).

Ce qui est pudique, c’est d’accepter le bonheur avec humilité, comme un don précieux et toujours révocable, au lieu de voir en lui une chose due et conquise de haute lutte sur le destin ; la pudeur est la gratitude qui nous fait remercier où d’autres invoqueraient leur mérite. La pudeur ne veut pas être dupe des fausses tragédies. Lire la suite

Cette chère Simone Bussières est partie le 14 janvier, emportée par l’âge

Elle avait eu 100 ans, le 8 juin 2018. J’aimais beaucoup rencontrer cette écrivaine, poétesse et animatrice de radio et de télé en son temps. Lire la suite

Vieillir doucement, et bientôt partir

Au printemps 2017, au Salon international du livre de Québec, j’ai eu la chance de rencontrer le grand écrivain tunisien Moncef Ghachem. Lire la suite

Des nouvelles d’Anne-Marie

Magnifique, Anne-Marie, cette photographie.

Avec l’hiver que nous avons, votre maison tient du cocon.

Anne-Marie et Heinz habitent cette maison construite durant les années 1860.

Bien belle année 2019 à Vous !

Un chroniqueur mousse l’usage de la raquette

Et il propose une fin du jour bien agréable.

Moins vifs et moins excitants sont les plaisirs que procurent la raquette canadienne. Mais, en revanche, l’usage de celle-ci ne vous expose pas à vous assommer ou vous tordre le cou à tout instant. Lire la suite