Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amour-Amitié’

Du temps où l’Église catholique avait une importance majeure au Québec…

Il n’était pas permis de se marier au cours des quatre semaines avant Noël non plus que dans le temps des Fêtes. Et, pour se marier, il fallait d’abord publier les bans, c’est-à-dire que l’événement soit annoncé à l’avance à l’église. Lire la suite

L’amour au premier regard

En terrain connu. Lire la suite

Youou, Monsieur Whitman, êtes-vous là ?

En cette ère de déprime entretenue que vit l’humanité, ramenons Walt Whitman (1819-1892), ce grand poète américain qui a beaucoup aimé la vie. Lire la suite

Retour à Rabindranath Tagore, ce sage indien

En 2008, l’enseignant, philosophe et essayiste Normand Baillargeon nous proposait un ouvrage de Tagore publié en anglais aux États-Unis en 1916 et jamais traduit par la suite, Stray Birds. Lire la suite

En 1860, le poète Louis Fréchette vient d’avoir 20 ans et se fait les dents

Il en est à ses tout premiers poèmes. Voici le sixième : Lire la suite

« Adorable femme des neiges », 1958, de Roland Giguère, extraits

Roland Giguère (1929-2003), écrivain, peintre et graveur, fut beaucoup aimé dans les milieux culturels québécois. Discret, il n’était vraiment pas homme à courir les micros ou les caméras. Lire la suite

« Aux jeunes époux »

Conseils de votre journal.

Au début, se contenter de peu.

Ne pas regarder les maisons plus riches et ne pas envier leurs somptueux mobiliers.

S’efforcer de conserver une indépendance parfaite et se garder des dettes sous toutes les formes.

Éviter l’erreur trop fréquente de commettre l’imprudence de « commencer quand les parents finissent ». Lire la suite

Il vous est peut-être déjà arrivé de croiser une personne où vous auriez aimé arrêter tout de suite le temps

Dans le bus, au resto à la table pas très loin de la vôtre, à l’entrée ou à la sortie d’un édifice quelconque ? Dans ces regards qui se croisent, il y avait soudain toute l’espérance que la vie peut laisser voir.

Mais l’envol suit aussitôt, comme celui d’Yvonne de Galais dans Le Grand Meaulnes d’Alain-Fournier. Comme une fête éblouissante imaginée, mais d’un bien court moment. Lire la suite

Cœur de lilas

Prévert, à son Amour

Belle

 Déni de Dieu déni du diable

incapable d’être coupable

tu es belle

indéniable Lire la suite