Skip to content

Articles de la catégorie ‘L’enfant, le jeune’

Journée bibliothèque

Malbrough s’en va-t-en guerre fait jaser

À la fin du 19e siècle, cette chanson est bien connue au Québec. Et elle revient çà et là dans les nouvelles.

Ici, un journaliste new-yorkais, de passage au Québec, l’entendant à Pont-Rouge le long de la Jacques-Cartier, dans Portneuf, l’utilise pour ridiculiser la population parlant français.

Un quotidien de Québec relève ce propos. Lire la suite

« Les minutes heureuses »

Georges Haldas (1917-2010), poète, écrivain et traducteur, fils d’un père grec et d’une mère suisse, a passé les neuf premières années de sa vie en Grèce et les autres à Genève. Lire la suite

Les photographes de Québec sont en rogne

La ville même de Québec leur défend de travailler le dimanche, alors que ceux du village voisin, Saint-Sauveur, n’ont pas cette contrainte.

Aussi demandent-ils au conseil de ville de Québec d’abolir le règlement relatif à cette obligation. Un quotidien évoque leur démarche. Lire la suite

Hommage au poète, musicien et traducteur acadien Ronald Després

Il est né à Moncton, au Nouveau-Brunswick, bien sûr, en 1935, a étudié au collège de Memramcook, à Pointe-de-l’Église, en Nouvelle-Écosse, et à Paris. Vous en saurez davantage sur ce premier poète moderne acadien en gagnant la page Wikipédia qui lui est consacrée. Lire la suite

Hommage au berceau

Un texte étonnant à la une du quotidien de Québec Le Canadien. Lire la suite

Voilà septembre, voilà une première chenille

Il s’agit de la chenille du papillon de nuit Halisidote maculée, aussi appelée Lophocampe maculée (Halysidota maculata, Spotted Tussock Moth).

Ici, c’est la femelle et le mâle. Lire la suite

Tout petit puceron maquillé

Aux motifs à tête étonnée.

Empruntés je ne sais de quelque civilisation.

Pour enfants. Lire la suite

Pendant de nombreuses années, le cirque a fasciné

Et ce texte, à la formulation un brin quand même laborieuse, le fait bien sentir. Lire la suite

Chaque demeure québécoise devrait avoir sur le coin d’une table, à portée de main, cet ouvrage reposant

Dans une librairie, on dit pour les 3-6 ans. À l’intérieur, en regard de la page titre, on lit Pour enfants de 4 ans et plus. Personnellement, j’irais Pour tout le monde.

Ce livre est reçu partout avec bonheur, je le vérifie. On peut habiter seul, en couple, en trio, avec ou sans enfant, qu’on aimera y revenir pour sa grande paix. Madame Blaireau est l’amie du chat Lulu et lui apprend le chemin de la montagne. Lire la suite