Skip to content

Articles de la catégorie ‘Mines, charbon, gaz, pétrole, pierre’

Le plaisir d’avoir l’impression d’être unique

On part travailler dans les mines d’amiante de Thetford Mines

En route pour les mines.

Plusieurs jeunes gens de Lévis sont partis samedi dernier pour aller travailler dans les mines d’amiante à Thetford Mines qui sont actuellement en pleine opération. Lire la suite

À Lévis, la falaise est aussi vivante qu’à Québec

Et les deux falaises font partie de la chaîne de montagnes dans l’est de l’Amérique du Nord, les Appalaches.

La chute de pierres s’est produite le 2 avril. Lire la suite

Quelle peut bien être la température au centre de la Terre ?

Les savants n’ont jamais été bien d’accord sur la chaleur intérieure du globe. Lire la suite

« Vertige »

Le granit et la verdure se disputent le paysage.

Deux pins au fond du ravin s’imaginent l’avoir fixé.

Mais la pierre s’arrache du sol dans un tonnerre géologique. Lire la suite

Vous êtes-vous déjà arrêté aux mousses ?

Avez-vous déjà touché des mousses ?

Découvert leur douceur ?

Toujours avec nous, savez-vous qu’elles sont les ancêtres de toutes les plantes terrestres ? Lire la suite

Un voyage à Anticosti

Les personnes qui ont eu l’occasion de visiter l’île d’Anticosti cet été ne tarrissent pas d’éloges sur la manière méthodique dont les travaux sont conduits, sur les ordres exprès et directs de M. Meunier, le propriétaire. Lire la suite

Retour à cette dame, Luxembourgeoise, qui vient de remporter le Prix Goncourt de la poésie, Anise Koltz

J’aime beaucoup. Son propos a quelque chose d’absolument unique. Extrait de certains de ses autres poèmes. Dans sa courte présentation du livre, citant Christiane Singer, elle écrit que les mots sont notre accès aux champs de conscience. Lire la suite

Expédition au lac Mistassini

L’article fait la une du quotidien montréalais La Presse. La nouvelle parvient d’Ottawa. Lire la suite

Le grand soir de la lumière électrique dans les rues de Québec

Enfin ! si l’on n’y voit pas plus clair qu’auparavant dans ses affaires, l’on y voit assez depuis hier soir à Québec pour ne plus être exposé comme ci-devant à se tordre le cou ou à se casser les jambes sur les trottoirs défectueux, une fois le soleil couché.
Lire la suite