Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le chat, le lynx du Canada’

Prendre place confortablement pour regarder arriver le printemps

Lire la suite

Ma chatte n’a pas tout perdu de sa vie du temps d’ensauvagée

Elle ne lève pas le nez sur l’eau de mon puits que je lui sers dans un bol. Mais il n’y a rien, selon elle, semble-t-il, que la saveur d’une eau de mare. Eau sauvage. Lire la suite

La chatte dort, sa patte et sa tête posées sur ma cuisse

Lire la suite

La grande nouvelle : le retour du roselin pourpré

Sa dernière présence sérieuse remonte au printemps 2018.

Ils sont trois : deux mâles et une femelle. Si peu intimidés et peut-être affamés qu’ils mangent tout près de nous sur la galerie avant. Même la chatte ne les effraie pas. Lire la suite

Des nouvelles de la chatte ?

Voyez ces images.

Elle est chez elle depuis 18 mois maintenant et se porte très bien. Lire la suite

Retour sur le dernier Sylvain-Tesson

Dans les montagnes tibétaines, au grand froid, le géographe et écrivain voyageur accompagnait un copain photographe animalier, qui avait l’espoir de photographier un jour la panthère des neiges.

Finalement, après des jours, ils l’aperçurent ! Cette quête lui fut fort utile, selon lui. Lire la suite

La chatte s’abreuvant

Cette eau doit avoir une saveur que l’eau de mon puits n’a pas. Car je lui ai servi de l’eau, mais elle, qui vit dehors, préfère à l’occasion celle-ci.

Elle est du monde des adaptés à la nature.

Vous avez un chat chez-vous ?

Soyez très prudent.e dans vos éternuements. L’heure n’est pas aux éternuements violents et bruyants. Lire la suite

De quelques images

Il y a plein d’art populaire que j’aime beaucoup. Les porcelaines sont souvent de petits cadeaux de mes enfants ou des objets chez des vendeurs d’usagés. Vous y trouvez même un roi Mage. Il faut demeurer jeune, ne pas échapper ce que nous étions, il y a un moment. Lire la suite

La chatte et les deux corneilles

Elles eurent bien peur, croyant que la chatte allait vers elle. Or, je connais cette chatte qui marchait d’un pas très lent, à visière levée, et je savais bien qu’elle se rendait au pain, histoire d’y goûter, que ces oiseaux ne l’intéressaient absolument pas. Lire la suite