Skip to content

Articles de la catégorie ‘La culture’

Voyons voir

Dans une toute petite partie du terrain abimée par le souffleur durant l’hiver, j’ai créé une plantation de fleurs sauvages. Lire la suite

La Fête des Patriotes (20 mai)

Ohé les Patriotes ! Merci de vous être battus en votre temps ! Vous avez cru en ce que nous sommes ! Lire la suite

Tomber soudain sur un fer à cheval

Quelle chance ! C’est ce qui arrive à l’écrivaine Françoise, pseudonyme de Robertine Barry (1862-1910), une Québécoise que nous ne célébrons pas suffisamment.

Dans sa chronique du lundi, elle raconte. Lire la suite

En 1900, les Québécois à Paris aiment se rencontrer régulièrement

Le chroniqueur du quotidien montréalais La Patrie, Léon Famelart, raconte.

Nombreuse, charmante et très intéressante réunion à « La Boucane », au café Fleurus, samedi dernier au soir. Lire la suite

De La Patrie (Montréal), édition du 19 mai 1900

Arrêt sur le Tarin des pins

Un oiseau que j’aime beaucoup. Il fait partie du groupe des Fringillidés, ces oiseaux qui sont constamment sur la route. Lire la suite

Anonyme

Période de Heian

(de la fin du VIIIe siècle à la fin du XIIe siècle) Lire la suite

Salut au Marcheur !

Il y a bien longtemps, bien longtemps avant l‘invention des religions, nous avons reconnu dans la Nature des « choses », des « inventions » qui arrivaient à traverser tous les temps : la pluie, la neige, l’orage, la foudre, la tempête, et quoi encore.

De voir ces « choses » vivant sans peine ces conditions insupportables nous a amené à croire qu’elles pouvaient être protectrices. Aussi a-t-on voulu que, désormais, elles nous accompagnent. Lire la suite

Il arrive que le passage de la langue latine à la langue québécoise soit fort simple

L’écrivain Louis Fréchette, sous le pseudonyme de Cyprien, le rappelle.

On sait que, dans quelques-unes de nos campagnes, certaines gens, qui n’ont guère l’idée que le latin est une langue comme une autre, se donnent le luxe d’une traduction qui, pour être bon marché, n’en est pas moins cocasse. Lire la suite

Retour à la poésie de l’Argentin Roberto Juarroz

On a dit de lui qu’il est l’une des voix les plus singulières et les plus importantes de la poésie sud-américaine au 20e siècle. Ses poèmes ne portaient pas de titres, il préférait plutôt les numéroter l’un à la suite de l’autre. Lire la suite