Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les oiseaux’

Qu’était donc le Tarin des pins (Carduelis pinus, Pine Siskin) dans les temps anciens ?

Bien que les ornithologues ne montrent guère d’intérêt particulier pour lui, le Tarin des pins me fascine. Lire la suite

Deux Juncos ardoisés (Junco hyemalis, Dark-eyed Junco) sont entrés jeudi

Accompagnés d’un Bruant à couronne blanche (Zonotrichia albicollis, White-throated Sparrow). Lire la suite

Une poignée de Merles d’Amérique ont découvert à nouveau le grand pommetier

Comme à chaque automne. Lire la suite

Pour que les Tarins des pins deviennent familiers

Rien de plus simple. N’habitez pas un milieu bruyant. Ayez de la nourriture pas très loin. Un bain pour qu’ils s’abreuvent. Et bougez à peine. Ce sont eux qui vont vous approcher. Lire la suite

Un Pic mineur fort occupé

J’aime tant que nous progressions en ce moment dans la connaissance des autres vivants que nous

Les meilleures campagnes pour sauver la Planète devront bientôt s’appuyer sur un nouveau discours nourri de ce que nous trouvons présentement. Lire la suite

Aux mangeoires de chardon, Chardonnerets jaunes et Tarins des pins ne sont pas seuls

Depuis bientôt un mois, un Bruant à gorge blanche, un Bruant chanteur et une Roselin pourprée femelle les accompagnent. Gorge blanche et chanteur picorent au sol. Lire la suite

Même depuis mai et tout l’été, chaque jour, il n’a jamais fait défaut

Bien sûr, il s’agit ici du Pic mineur mâle (Picoides pubescens, Downy woodpecker). Lire la suite

Inquiétude ?

Le Tarin des pins, grand voyageur erratique, emmagasine de l’information, à chaque fois, partout où il passe. Ce faisant, il fait provision de confiance. Lire la suite

La salicaire (Lythrum Salicaria, Purple Loosestrife)

En son temps, si aimée des butineurs-pollinisateurs.

Ils furent nombreux, insectes et colibris, pendant des mois à partir de juin, à venir rendre visite à cette plante arrivée d’Europe. Même le Monarque s’y est présenté.

Le frère Louis-Marie affirme qu’un peu partout au Québec on l’appellerait « le coton rouge ». Lire la suite