Skip to content

Articles de la catégorie ‘La mort’

Un optimiste comme on n’en voit guère maintenant

Durant les années 1970, est apparu un scientifique, poète, essayiste et chercheur américain, Lewis Thomas (1913-1993), d’un optimisme incroyable. Le lire encourageait.

Certaines de ses prédictions ne se sont pas avérées, mais son discours, comme celui de d’autres prévisionnistes, permettait d’espérer. Lire la suite

Henry David Thoreau, sur une forêt du Maine

Cet extrait provient de l’ouvrage de Thoreau, Les forêts du Maine, Paris, Éditions Payot & Rivages, 2018, p. 149s. Lire la suite

Retour sur le poète romain Lucrèce (-94 à -54 av. J.-C.)

Il y a cinq jours, j’évoquais la parution d’une nouvelle édition de son seul ouvrage, De la nature. J’écrivais que cette publication est enfin l’édition par excellence de ce livre de sagesse. J’en citais quelques extraits. Suite.

Page 87s., selon Lucrèce, la nature dispose d’un puissant principe de vie qui relie toutes les transformations. Lire la suite

Enfin la bonne version du livre de Lucrèce

Ce poète romain vécut de – 94 à -54 av. J.-C. au cours d’années de violence politique et de massacres. Il trouva refuge dans la réflexion sur la Nature. On lui connaît un seul ouvrage, De la Nature.

Et cet auteur fut influencé par le philosophe grec Épicure (plus de 200 ans avant lui), et un autre philosophe grec, Empédocle (400 ans plus ancien). Lire la suite

Mes décès en 2019

L’écrivaine, poétesse, éditrice et animatrice, Simone Bussières.

Le gardien de phare sur la Côte-du-Sud, L. Damase Babin.

Le philosophe Michel Serres. Lire la suite

Hommage à Sœur Simone Voisine

Nous venons de perdre une bien grande dame. Elle vécut toute sa vie d’engagement social. Lire la suite

Là où un jeune chat remarquable repose

Il s’appelait Gaspard. Vous trouverez ici beaucoup de détails à son sujet.

Mon ami René l’a enseveli dans un cercueil de sa facture au bout de son champ. Lire la suite

Requiem pour un jeune chat remarquable

J’ai vécu plusieurs années de ma vie avec un chat près de moi. Celui-ci fut exceptionnel. Lire la suite

Dès que le soleil paraît, les fleurs d’hiver s’en emparent

Et le gardent pour elles seules.

Et le vieillissement et la mort pour elles n’ont plus alors de prise. Lire la suite

Les corps morts

Mais fort utiles à un lieu semblable.