Skip to content

Articles de la catégorie ‘Amphibiens, batraciens et reptiles’

L’héroïne du jour, la Grenouille léopard (Rana pipiens)

Jamais n’avait-elle été aperçue ici. Je suis tout à fait incapable de me joindre à celles et ceux qui se promènent en annonçant la fin des temps. Lire la suite

« L’oiseau et la grenouille »

 

Dessin de mon petit-fils James, qui a 12 ans. Il dessine depuis l’âge de cinq ans.

Et quelle belle surprise tout au fond de ma mare asséchée !

Je sais. Uniquement à l’image, vous viennent des craintes fort anciennes, qui remontent au temps des cavernes, ou encore des haut-le-cœur.

Et à vous, qui fréquentiez les églises, rappelez-vous la statuaire où, souvent, au moins une pièce nous montrait un serpent sous le pied d’un élu ou d’une élue résidant maintenant en paradis. Nos reptiles ont personnifié Satan, les pauvres. Vos peurs viennent de bien loin. Lire la suite

La mare est vide de ses têtards

Les têtards ne sont plus qu’une poignée

Il est bien difficile de lutter contre le soleil. Lire la suite

Outre leurs pattes, des têtards ont maintenant des bras !

Et plusieurs sont en train d’acquérir le faciès de leurs parents et de posséder ce double trait sur leur tête de Grenouille des bois.

D’autres sont encore manchots. Lire la suite

Hier, en matinée, la violente pluie d’une durée d’une heure et demie a brouillé l’eau de la mare

Impossible d’y aller de photographies intéressantes, sauf celle-ci tellement réjouissante. On distingue bien un têtard perché sur une branche dans l’eau. Lire la suite

Le beau temps prévu pour les prochains six ou sept jours n’annonce rien de bon pour les têtards

Déjà les pattes sont bien apparentes chez certains. Lire la suite

Les têtards semblent bien se porter

L’eau serait encore riche en oxygène. Quand l’eau manque d’oxygène, les têtards montent à la surface pour prendre des bouffées d’air. Lire la suite

Suis heureux de cette pluie pour les têtards de la mare

Le Soleil n’est pas arrivé à boire toute l’eau de la mare. Un nouvelle pluie ne peut qu’aider les têtards, sans compter que le brassage amène sans doute de l’oxygène nouveau dans cette eau. Lire la suite