Skip to content

Et revoici le soleil du 25 mars

Il illumine même un très léger fil d’araignée invisible à l’œil nu. L’araignée elle-même doit être d’un bien petit format.

Écrire, la nuit

Selon le poète Emmanuel Godo, écrire la nuit diffère d’écrire le jour. Lire la suite

Et vive les vertus du miel !

Nous voici déportés en Bourgogne. Ouvrons le Bulletin de la Société d’apiculture de la Bourgogne. Lire la suite

Un correspondant belge parle du sabot et de sa fabrication en Belgique

Je voudrais [ent]retenir aujourd’hui le bienveillant lecteur d’une industrie essentiellement belge et ardennaise : de la saboterie. Lire la suite

Le samedi, 30 mars 1901, l’heure est aux palmes

Nous sommes à la veille du dimanche des Rameaux.

Ce matin, on pouvait voir au coin des principales rues de la ville, des vendeurs de palmes. Il y en avait même sur les marchés. Lire la suite

La bonne nouvelle du retour prochain de la navigation

Nous sommes à Québec même.

La température prématurée que nous avons depuis quelques jours nous fait croire en toute sûreté que l’ouverture de la navigation approche. Lire la suite

Extrait du journal Le Soleil, édition du 30 mars 1901

Réflexions d’un membre de l’Académie française sur la langue maternelle

Il s’agit de Gabriel Hanotaux (1853-1944), diplomate, historien et homme politique français. Lire la suite

De mon ami, le pilote Jean Cloutier

Il mène en ce moment ce bateau, depuis Les Escoumins jusqu’à Québec. C’est le lever du jour. Le temps est gris, car le soleil se cache derrière les nuages. Lire la suite

Nous sommes à Québec

L’arrivée du printemps se manifeste de diverses manières.

Ici, il faut avoir en tête que le journal évoque les voitures à roues tirées par des chevaux. L’automobile, déjà présente depuis 1898, mais quasi inexistante, ne se voit guère dans les rues. Et les camions viendront plus tard. Lire la suite