Skip to content

Voici une des mangeuses de bourgeons

Une femelle Roselin pourpré.

Mais ce ne sont pas toutes les femelles de cette espèce qui ont le goût des bourgeons. Lire la suite

Premier vol, de retour d’Europe sans doute, depuis un moment

Il était 14 heures 10.

Je gagerais qu’il vient de Paris, comme les précédents.

Deux Morios (Nymphalis antiopa antiopa, Mourningcloak Butterfly) vivent le bonheur avec les fleurs de prunier

Ces deux papillons appartiennent à la grande famille des Nymphalidae (la variété des Vanesses, la Belle-Dame, les Polygones, le Vulcain, l’Amiral, etc.) dont font partie nombre de voyageurs. Lire la suite

En 1976, il y eut une grande production de pommes dans le verger

Après la compote et la gelée, que faire avec le lot de pommes qui restaient ?

Nous avons jeté dans le compost les plus abimées. Et nous en avons tiré beaucoup aux quatre coins du terrain. Lire la suite

Les guêpes accourent dans les premières fleurs du groseillier à maquereau

Et il semble y en avoir de deux sortes.

Les deux premières photographies montrent la Vespula Germanica. Il semble qu’on ne sache pas comment et quand elle est arrivée un jour en Amérique. Lire la suite

Revoici le jeune prunier à l’écart de la partie du verger consacrée aux pruniers

Mais il fleurit pour la première fois et n’est guère fréquenté par les butineurs.

Qu’importe, son existence est déjà une victoire. Lire la suite

Dans la série « Le plus beau mot du monde »

Si on descend en soi-même, on trouve qu’on possède exactement ce qu’on désire.

Simone Weil

Dans le fond du nord, derrière chez moi, on dirait une véritable culture de pissenlits

Sans doute laisse-t-on reposer la terre cette année.

J’aime ces fleurs uniques

Celle-ci n’a pu attendre.

Elle est la seule à fleurir dans tout un pommier.

Le temps pressait pour elle. Lire la suite

Je suis à lire cet ouvrage

Ma mère me disait parfois : « Jean, ne lis pas de livres trop compliqués, tu pourrais te retourner l’esprit ».

Elle craindrait peut-être que je me retourne l’esprit avec celui-ci. Chère mère. Déjà, je trouve le titre formidable : L’Ordre étrange des choses. La vie, les sentiments et la fabrique de la culture (Odile-Jacob, 2019). Lire la suite