Skip to content

La naissance d’un grand faux-tremble

Multicolore pour l’instant, il n’a que la hauteur de l’herbe, une trentaine de centimètres. Lire la suite

Savez-vous que vous avez sans doute dans votre capital génétique une portion de Néandertal ?

Cela est maintenant attesté. Et, par bonheur, cette découverte a permis d’annoblir davantage à nos yeux Néandertal, jugé précédemment rustre, mal dégrossi, n’ayant rien à voir avec notre « noblesse », celle du Sapiens.

Mon fils a 4% de capital génétique de Néandertal, et j’en ai 1, 6%. Lire la suite

La Saint-Jean à Montréal en 1903

Malgré une pluie menaçante, la foule s’était transportée énorme au parc Lafontaine, mardi soir, veille de la fête nationale. Lire la suite

Une toute nouvelle forme d’art populaire

Dans un marché aux puces, c’est selon. Du bric-à-brac mur à mur, ou encore une variété d’objets, anciens ou modernes, faits main ou à la manufacture, attirants ou non. Lire la suite

Une nouvelle de Warwick, aujourd’hui le pays de mon ramoneur

Nous avons eu une pluie bienfaisante, samedi soir et dimanche ; c’est la première que nous ayons eue depuis le mois d’avril.

 

Le Canada (Montréal), 25 juin 1903.

Chère Québécoise, cher Québécois !

Où que Vous soyez, dans les parages ou en voyage, au Canada ou ailleurs, Bonne Fête nationale !

L’image en majeur fut prise chez mes grands amis de l’avenue Royale, à Beauport.

L’image en mineur est celle de Baie-Saint-Paul, dans la région de Charlevoix. On arrive à lire en partie l’empreinte du grand impact météoritique d’un diamètre de 54 km, bien grand choc s’il en fût vers 400 millions d’années. Lire la suite

Revoilà l’ère dévonienne, cette fois-ci sur ma galerie arrière !

Plus de 350 millions d’années.

À la fin de cette ère de la préhistoire, notre grand-père, si longtemps poisson à travers ses ancêtres, sortait de l’eau, au péril de sa vie. La folle aventure était à haut risque. Lire la suite

Une fleur qui se refermerait sur l’heure du midi

L’historien, archiviste et journaliste Édouard-Zotique Massicotte la retient pour son herbier. Son nom — Bermudienne — vient de l’ancien nom du genre, Bermudiana, créé par la botaniste français Joseph-Pitton de Tournefort (1656-1708). Massicotte écrit : Lire la suite

Une façon de vieillir

Où donc est passé Jules ?

Sans doute parti de crainte d’être victime d’une adoption forcée. Mais comment a-t-il pu prendre connaissance de l’annonce que j’avais placée à son sujet sur ce site ? Lire la suite