Skip to content

Attention. Conseils pour les trois jours de déménagement du début de mai !

Il vaut mieux, surtout si vous êtes impatient de nature, que vous vous prépariez à l’avance mentalement pour éviter les conflits. L’hebdo de Saint-Jean sur Richelieu vous explique. Lire la suite

De l’hebdomadaire Le Courrier de Saint-Jean du 22 avril 1898

La vache canadienne est un véritable patrimoine remontant au Régime français

Le Courrier de Saint-Jean rappelle son importance. Lire la suite

Apparence que, dans mon fossé, de premières Grenouilles des bois se sont déjà aimées

Et rappelez-vous, même pour nous, tout a commencé ainsi.

La voici, adulte, ma Grenouille des bois (Rana sylvatica, Wood Frog). Elle habite chez moi depuis de nombreuses années. Lire la suite

Peut-il y avoir plus belle manifestation que celle-ci pour avertir que le printemps est là ?

Mon cher ami Paul est parti

Avec toute sa tête, mais un vieux corps qui le lâchait. Nous étions plusieurs suspendus à ce moment fatidique. Hier soir, à 23 heures, je dormais. Le téléphone a sonné trois fois et la personne n’a pas laissé de message. « Paul est mort » que je me suis dit. Lire la suite

La lune a parfois le dos large, il y a plus d’une centaine d’années

Ainsi croyait-on qu’elle faisait roussir les jeunes pousses en avril et mai.

Lire la suite

Nous sommes à Saint-Lin, le 10 avril 1897

La maladie diminue toujours ici. Elle s’en va avec la neige.

Nous sommes dans le temps des sucres. Tout le monde pense à la cabane; il y en a beaucoup qui y vont; les autres se contentent d’en avoir envie. Lire la suite

À nouveau un poème échappé dans les colonnes d’un journal

Et souvent, il faut le noter, si ces textes ne sont pas à l’eau bénite, ils ont pour thème la nature ou l’amour.

Ici, Nérée Beauchemin, le poète de Yamachiche, près de Trois-Rivières, fait l’éloge d’avril. Et du rossignol. Lire la suite

La voici, la toute belle

La Sitelle à poitrine blanche (Sita carolinensis, White-breasted Nuthatch).

Comme pour la rousse, il peut se passer des mois, parfois des années, avant que je l’aperçoive à nouveau. Lire la suite