Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le renard’

Des questions d’aujourd’hui que nous nous posions déjà hier

La presse québécoise de 1880 à 1910 réserve des surprises. Lire la suite

Simplement une image

Dont l’âge berce.

Paris, Librairie Garnier Frères, 6, rue des Saints-Pères, 6e.

1926.

On vendait cet album chez Eugène Pion, libraire et marchand de tabac, 183, rue Saint-Jean, à Québec.

Merci, cher Bernard.

Et voilà un renard qui ne s’en tire pas comme le précédent

La chasse au renard est reconnue comme étant l’une des plus difficiles qui puisse être faite. Aussi est-il remarquable de constater que, dans un cas particulier, un nemrod ait pu en abattre un dans des circonstances absolument rares. Lire la suite

L’histoire se passe à Kahnawake, une réserve indienne des Mohawks, le long du Saint-Laurent, en Montérégie

On a vu sur le bord de l’eau, samedi matin, à Caughnawaga, un renard brun.

Le farouche habitant de la forêt avait été attiré par l’odeur d’une certaine quantité de poissons que les pêcheurs avaient laissés sur la glace. Lire la suite

Si vous fréquentez ce site depuis un moment…

Vous savez maintenant qu’à tout instant peut vous apparaître une image pour enfant d’âge préscolaire. C’est que je n’ai jamais cessé d’aimer les livres pour enfant, y compris, sinon surtout, les plus simples. Et j’ai nourri mes propres enfants de cette sorte de livre.

Je les ai élevés dans cette fraîcheur. Il y avait là une piste pour le bonheur. Lire la suite

« Chanson des bois »

Où donc allez-vous, mon beau fiancé ? Lire la suite

Quelques éléments d’histoire naturelle de Chateaubriand

François-René de Chateaubriand, écrivain et homme politique français, est venu en Amérique du Nord au début des années 1790. Lire la suite

«Les renards abondent dans la Beauce»

Un cultivateur de St-François dit que cet hiver ils sont en grand nombre dans les bois. Ils sont très affamés. Lire la suite

Simplement ce larron sympathique, grand mangeur de poules

 

Il apparaît sur la toute dernière page du livre de Claude Mélançon, Nos animaux chez eux (Montréal, 1953). Une illustration de L. Durand.

Il semble bien n’avoir rien à se reprocher.

Peut-être parce qu’il est argenté et non roux ?

Du livre «Je me renseigne sur l’automne»

p-19-le-renard

De Martha et Charles Shapp, illustrations de Laszlo Roth, adapté en français par André Saint-Pierre, Montréal, Grolier Ltée, 1966.