Skip to content

Articles de la catégorie ‘Portes, synanthropie, éthologie’

Une des pochettes veinées de l’Argyope aurentia

Elles étaient nombreuses l’été dernier, ces araignées magnifiques. Et, avec espérance, elles avaient laissé ça et là de ces pochettes dans lesquelles elles avaient pondu leurs œufs.

J’avais bien aimé l’une d’entre elles qui m’avait reconnu.

Cet oiseau aux yeux fort intelligents est ce mangeur, fou de chardon

Contrairement à ses autres camarades Carouges à épaulettes qui picorent au sol, lui passe de longs moments à tenir d’une patte l’un de perchoirs de la mangeoire et à attraper du bout du bec graine après graine. Lire la suite

Parlons de chevaux

Voilà longtemps que je vous ai proposé des images de chevaux prises sur ma route. Certains des chevaux que je voyais sont disparus. Et d’autres ne sont pas placés pour permettre à un automobiliste prudent de stationner pour les mettre en images. Lire la suite

Retour chez Baptiste Morizot

Perdus que nous sommes dans cette abondance de nouvelles sur ce virus, vous vous souvenez ? Lire la suite

Croyez-vous que parler à une bête augmente ses capacités cognitives ?

L’auteure et journaliste française Karine Lou Matignon, qui se penche sur la relation entre l’homme et l’animal depuis près de 30 ans, croit que, grâce au travail des éthologues, nous savons maintenant que parler à un chien accroît ses capacités cognitives. Lire la suite

Le point sur les animaux outre que nous

Je suis dans un ouvrage assez merveilleux merci. Cherchez-vous à savoir où nous en sommes dans les connaissances les plus récentes sur les animaux ? Du plus petit au plus grand ? Voilà le livre. Un collectif. Vous pouvez y passer quelques bien belles soirées.

Arrêt d’abord sur ce biologiste bien précieux, Jakob von Uexküll, qui a développé, le premier, durant les années 1930, la notion d’éthologie, ce qui a aidé à tant d’autres à progresser, dont Konrad Lorenz et Virginie Maris. Extrait. Lire la suite

Retour sur « Les portes »

À force de nombreuses réflexions, mon ami Simon et moi sommes arrivés à constater qu’il peut y avoir des échanges, si minces soient-ils, entre l’humain et une grande variété de vivants sauvages. Il y a une catégorie sur ce site interactif visant à en enrichir la réflexion.

Si les conditions s’y prêtent — un moment de calme et de disponibilité — nous pouvons entrevoir une interrogation mutuelle, sans panique, étonnante, qui peut ne dépasser qu’un simple regard arrêté, partagé — la manifestation d’une pensée commune — jusqu’à un instant qui se prolonge à cause de l’intérêt de l’un pour l’autre. Lire la suite

Requiem pour un jeune chat remarquable

J’ai vécu plusieurs années de ma vie avec un chat près de moi. Celui-ci fut exceptionnel. Lire la suite

Les élans d’affection de la chatte ensauvagée

Lire la suite

Sur l’art de respecter la part sauvage du monde et d’entrouvrir une porte de part et d’autre entre deux espèces qui diffèrent

Amie, ami, voici un formidable document. Il s’agit de la rencontre entre un renard et un humain, tous deux intrigués et se respectant.

Mon ami Simon est allé passer quelques semaines dans les bois et, sans le savoir à l’avance, s’est fait un ami.

Surgit un magnifique renard, alors que qu’il prend l’air sur sa galerie. Goupil est chez lui, et l’envie d’un lien avec Simon le travaille au cœur. Lire la suite