Skip to content

Archive pour

Petites nouvelles du 30 juin 1894

Il s’en passe des choses le samedi 30 juin 1894. Petits faits de vie quotidienne. Chacun s’active. Feuilletons les pages du journal Le Quotidien de Lévis à ce sujet.

Lire la suite

La barque Orion

Il y a de ces moments dans la vie d’un historien qui sont jouissifs. Dans la quête que je mène sur la vie en 1900, il m’arrive de tomber, ô bonheur, sur de véritables dates repères. En voici une.

Lire la suite

Kamouraska, nous voici !

Je vous dis qu’il y a de la vie à Kamouraska depuis quelques jours. Il faut savoir que Kamouraska est l’un des grands sites de villégiature du Québec depuis une centaine d’années. Lire la suite

Tu sais ce que j’aimerais ?

Si chers enfants !

Allez, tu veux que je te le répète ? Lire la suite

Berchmans Charest, sculpteur

Berchmans Charest, et son petit chat articulé

Né à Saint-Stanislas, comté de Champlain, le 9 juin 1936, fils de Benoît Charest, fermier, et d’Alice Francœur, Berchmans Charest habite la Mauricie. Lire la suite

La Saint-Jean à Sherbrooke

Le petit saint Jean-Baptiste dans un humble quartier de Québec

Hier, le dimanche 26 juin, la ville de Sherbrooke a fêté en grand la Saint-Jean-Baptiste. Défilé dans les rues à 9 heures 30, suivi de la grand’messe à la cathédrale, et d’une fête champêtre au parc Victoria. Lire la suite

Que racontent donc les cochers ?

Rue Saint-Louis, un avant-midi de semaine

En 1900, à Québec, la saison touristique commence la première semaine de juin. Les jours passant, les voyageurs étrangers dans la capitale se font de plus en plus nombreux. Lire la suite

Hommage à Honoré Mercier (1840-1894)

Il y a précisément 99 ans aujourd’hui, le 25 juin 1912, le Gouvernement du Québec érigeait un monument à la mémoire d’Honoré Mercier sur les pelouses de l’hôtel du Parlement, à Québec.

Lire la suite

BOUBOULE

Bien sûr que j’ai moi-même un chat, c’est une chatte d’ailleurs, Bouboule, une chatte d’Espagne, en trois couleurs donc, blanche, noire et rousse. Comme toutes les chattes d’Espagne. Lire la suite

Albert Lozeau (1878-1924)

Dites, vous connaissez ce poète québécois du premier quart du 20e siècle, contemporain d’Émile Nelligan, ami de Charles Gill et de Louis-Joseph Doucet ? Je l’ai découvert, un jour, dans son deuxième recueil de poèmes, Le Miroir des jours, paru à Montréal en 1912. Michel Lemaire, professeur à l’Université d’Ottawa, spécialiste de Lozeau, écrit qu’il s’agit ici de son ouvrage le plus achevé, une poésie à la fois simple et touchante, savante et raffinée. Lire la suite