Skip to content

BOUBOULE

Bien sûr que j’ai moi-même un chat, c’est une chatte d’ailleurs, Bouboule, une chatte d’Espagne, en trois couleurs donc, blanche, noire et rousse. Comme toutes les chattes d’Espagne. Mais la mienne, c’est la plus belle! Vous le savez bien, vous qui aimez les chats, nous prétendrons toujours, et nous en sommes certains, que notre chat est le plus beau.

Bouboule et moi vivons notre vie ensemble depuis 1992. Un jour, en plein cœur de la ville, lors d’une canicule de juillet, alors que j’avais ouvert la porte de la cuisine, le matin, espérant qu’entre la fraîcheur de la nuit, se présente bientôt, tout à côté de moi, dans ma chambre, occupé à l’ordinateur, cette petite bête de rien, si jeune, portant la queue comme un drapeau. Dieu sait d’où elle venait. Elle a passé tout le jour dans la maison, la porte arrière pourtant largement ouverte. Prenant plaisir à sentir toutes les aires, et toujours à venir donner de la tête sur le bas de mon pantalon. Amoureux des chats, me sachant sans moyens, j’évitais de trop lier conversation.

À 8 heures et demie, le soir, le temps s’étant vraiment rafraîchi, sans que jamais elle ne parte, il me fallait bien refermer la porte et lui dire enfin : Tu sais, tu viens de faire un choix de vie. Tu avais toute cette journée pour repartir, sans que jamais je ne te retienne. Il fait froid maintenant, il me faut refermer la porte. Si tu es toujours là, c’est que commence maintenant notre vie ensemble. On le dit et on le répète, les chats nous choisissent, ce n’est pas nous qui les choisissons.

Et Bouboule est là avec moi, depuis ce temps. Le bonheur. J’y tiens tant. Elle m’est fort précieuse. Lorsqu’elle défile dans la maison, il me semble voir la Terre entière et ses continents de couleur, les océans de blanc, passer devant moi.

Nos chats nous prennent par la main, nous accompagnent. Si indépendants qu’ils sont, nous arrivons pourtant à connaître les moments où ils sont si heureux de notre présence. Et nous savons bien leurs discours variés, faisant tout alors pour qu’ils nous les redonnent à nouveau. Que cela tienne d’un simple ronronnement, certains plus forts que d’autres, ou de miaulements variés. Des vétérinaires italiennes sont arrivées à identifier jusqu’à 16 expressions diverses dans ce que disent nos chats. Vraiment nos chats arrivent à tout nous dire, presqu’effrontés dirais-je.

Chère Bouboule. Il me faut maintenant me convaincre de son départ prochain, un jour. Chez ma vétérinaire, la table de concordance, affichée sur le mur, me dit qu’elle est maintenant âgée de 92 ans ! Diable !

Fort attentive à Cornemuse elle-même, sur Télé-Québec

5 commentaires Publier un commentaire
  1. Belle Acadienne #

    Bouboule me fait craquer!
    Non mais c’est tout un pétard de fille! Elle ne fait pas ses 92 années!
    Ma photo préférée (image 3 de 5), la lumière qui traverse son oreille droite (brun-pêche-rosé), qui fait un petit triangle blanc entre ses deux yeux (vert-doré), les vibrisses bien recourbées et bien éclairées du côté droit et la petite ligne horizontale jaune entre les deux oreilles. Tout à fait charmante!
    On a juste le goût de laisser nos doigts courir sur sa robe, de lui caresser le dessous du menton, de la “virer” sur le dos et de lui “gratter” le bedon. Et de l’entendre ronronner dans notre oreille…..
    Bonne santé et longue vie à Bouboule Provencher!

    24 juin 2011
  2. Jean Provencher #

    Merci, Belle Acadienne. Je lui transmets vos mots sitôt que je le peux. Elle dort en ce moment, sur mon lit, derrière moi, roulée en boule. Je n’ose l’éveiller.

    24 juin 2011
  3. Josée Boivin #

    Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire de la “Belle Acadienne”. Bouboule est absolument craquante, particulièrement lorsqu’elle fait dodo. Personnellement j’ai un faible pour les taches sur fond blanc et je crois bien que je ne suis pas la seule.
    Bonne soirée à vous!

    26 juin 2011

Trackbacks & Pingbacks

  1. Rien de plus calmant | Les Quatre Saisons
  2. Bouboule est partie | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS