Skip to content

Je voulais vous remercier avant que l’année ne se termine

Vous qui vous êtes procuré cet ouvrage et dont je ne cesse de recevoir de touchantes appréciations. Nous avons proposé, mon éditeur et moi, une production nouvelle à plus d’un point de vue et qui est fort bien reçue.

Ce qui nous étonne, c’est que le forme elle-même du livre plaît énormément. L’idée de marier le texte à des images. De varier les textes courts et les textes plus longs. Une dame, elle, qui me dit : « Il est pratique, je peux le mettre dans ma sacoche ». Nous recevons ces commentaires très divers avec beaucoup de plaisir.

Et voici quelques mots d’appréciation par internet.

Un ami m’écrit : C’est un très beau cadeau que tu nous fais, avec tes Histoires naturelles. Merci. Très agréable à lire. Didactique et incarné. Érudit et humain. Je t’y retrouve. Je t’y entends. Avec grand bonheur.

Une amie, cette fois-ci : Il m’a réchauffé le cœur et l’âme.

Un géographe à la carrière remarquable : Toutes les pages révèlent une nature un peu secrète, discrète plutôt je dirais, à qui tu donnes une voix pleine de science et de poésie. On devine que tes observations très attentives ont respecté l’intimité presque toujours fragile et fugace des fleurs, des insectes et des autres petits animaux si bien présentés dans leur nature. J’espère que ton livre sera lu par des jeunes, et par des adultes, capables d’émerveillement et désireux de préserver ce qui subsiste de l’étonnante biodiversité de notre pauvre planète.

Ce message à mon éditeur : Le livre que vous nous avez offert récemment au souper m’enchante, je vous en remercie sincèrement. Jean Provencher se révèle un conteur paisible et captivant. Ses histoires toutes naturelles nous ouvrent les yeux sur la simplicité et la beauté des plantes, des insectes et des oiseaux; eux et nous partageons le quotidien de cette nature champêtre dans laquelle nous baignons. L’auteur m’inspire, il m’incite à adopter son attitude respectueuse, patiente et contemplative qui mène à la découverte.

Une amie de l’Outaouais : J’espère que vous me permettrez d’utiliser votre prénom… maintenant que je me suis régalée de votre dernier livre comme, à sa lecture, j’ai eu l’agréable impression de faire une promenade avec vous sur votre terre et de partager vos moments magiques d’observation de notre belle nature. Merci pour ce beau livre que j’ai dégusté avec bonheur jusqu’à la toute dernière page. J’ai appris beaucoup de choses sur une foule d’espèces que je reconnais dans ma propre cour. Notamment, je ne savais pas les Tarins des pins si courageux et mystérieux; je vais tenter l’expérience de m’approcher d’eux quand j’aurai cet hiver le plaisir de leur visite, en espérant qu’ils viendront. J’ai été étonnée d’apprendre les vertus de l’achillée millefeuille contre l’herbe à puce et je ne vais pas manquer de l’essayer à la prochaine occasion (occasion n’est pas le mot juste… quoi qu’il en soit, je suis certaine, si la tendance se maintient, que je vais encore souffrir de cette plante envahissante… dans ma cour). Enfin, j’ai apprécié toute la tendresse avec laquelle vous enveloppez le vivant et vos confidences me consolent face à la méconnaissance, trop répandue parmi les humains, de l’infinie beauté de la nature. Encore merci pour cette oeuvre sensible; je vais m’assurer de la faire connaître autour de moi.

Un poète : J’ai feuilleté, puis commencé à lire en désordre ton livre, qui me retient toujours et qui me charme. Je commencerai un jour par le début, mais pour l’heure, je m’avoue incapable de résister aux invitations d’oiseaux, d’insectes, de plantes dont j’ai toujours eu, comme toi, la plus vive curiosité. Ces Histoires naturelles réalisent une promesse conçue dans l’âge tendre. Marquant une pause dans les travaux à sujets d’humaine envergure, tu t’attardes à ce qui peuple le pays mais en plus secret.  Les photos ajoutent un facteur de présence à l’instant de la découverte. Promesse tenue, avec éclat.

Un ami d’enfance : Quel travail d’observation, quelle attention faut-il développer pour en arriver à un tel résultat. Et pour moi, c’est ton écriture simple, pacifiée, coulante qui me fascine parce qu’elle se fond avec la délicatesse des habitants dont tu nous parles et c’est celle qui convient le mieux pour les accompagner.

Une amie de Québec qui habite maintenant l’île d’Orléans. Quelle lecture suave ! Bonjour Jean Provencher, je viens tout juste de de terminer le merveilleux écrit de tes ” Histoires naturelles », toutes naturelles, autant que ta simplicité pour nous les raconter et  nous les faire vivre en même temps! C’est un délice! Et tu nous transmets tellement bien ta passion! Sans flaflas! Tu nous fais découvrir tant  d’aspects que nous ignorons, par tes observations! Merci d’avoir pris ce temps pour partager ta passion de la nature, si inspirante. Porte-toi bien et tu peux être assuré que notre observation des oiseaux, insectes et grenouilles ne sera plus jamais la même après ta lecture. Et ta bibliographie…impressionnante! Bonne suite.

Merci également à Yves Houde pour son entrevue de tout près de 30 minutes à son émission Entre-Nous sur les ondes de Radio Galilée le 10 décembre 2019.

Merci à l’écrivain Louis Hamelin pour sa chronique Réensauvagement dans le journal Le Devoir, édition du 16 novembre 2019.

Le livre va très bien, continue son vol. Après les Fêtes, mon éditeur et moi devons nous asseoir pour reparler de tout ça et peut-être même voir la possibilité d’un tome II à ce premier livre.

Merci. Merci beaucoup.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    Votre livre merveilleux est enfin arrivé entre mes mains la nuit de Noël, offert par un de mes enfants… Que du bonheur ! J’avais tellement hâte d’y mettre les yeux et m’en remplir le coeur !
    Que de délicatesse, que de patience, que de présence attentive vous avez devant ces “petites choses” de la nature… et quelle grâce touchante dans votre manière de nous transmettre vos observations. Un ravissement. Merci.

    2 janvier 2020
  2. Jean Provencher #

    Merci infiniment, chère Madame Esther. Et cela me fait beaucoup plaisir de savoir que c’est un cadeau de Noël d’un de vos enfants !

    3 janvier 2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS