Skip to content

Articles de la catégorie ‘Ça se passait en 1900’

En septembre 1908, de grands feux de forêt au Québec immobilisent les bateaux sur le Saint-Laurent

Dans son premier numéro de 1909, le quotidien La Patrie y va de dessins pour illustrer les grands événements de 1908.

Le journal affiche celui-ci pour cet événement. Lire la suite

Un autre poème, comme il est coutume dans la presse québécoise de l’époque

Celui-ci est de Louis-Joseph Doucet, un gars de Lanoraie. Lire la suite

L’idylle d’une jeune Québécoise et de Signor Ferretti, un prince italien

Voilà quelques jours, le 30 décembre, on apprenait leur rencontre en Italie. Puis, ils prenaient le Barbarossa en route pour Québec. Lire la suite

Voilà bien longtemps que nous cherchons à prévoir le temps

Soyons bon joueur, on arrive mieux aujourd’hui qu’il y a cent ans à prévoir le temps pour quelques jours d’affilée. Lire la suite

Il fut un temps à Québec où personne n’était intéressé aux sculptures sur glace

La nouvelle parvient du correspondant du quotidien montréalais La Patrie à Québec. Lire la suite

Bonne nouvelle : revoici la comète de Halley

La comète de Halley va bientôt faire, pour le profane, son apparition dans le firmament.

La première nouvelle de sa venue nous a été fournie par l’astronome Wolf, de Heidelberg (Allemagne), dont des photographies du 11 septembre dernier signalait la présence de cette fameuse comète. Lire la suite

Allez, prenons le relais, 107 ans plus tard

Marie Samson

 

Salut à Vous, bien chère Marie Samson. De Saint-Thomas de Montmagny.

Faute sans doute de pouvoir vous retrouver sur votre pierre tombale quelque part parce que de calcaire, et où votre nom est effacé comme celui des autres. Lire la suite

Depuis Esther Brandeau, il est arrivé que des femmes vivent leur vie habillées en homme au Québec

En voici une nouvelle. Lire la suite

« Un record peu banal »

La nouvelle paraît dans le quotidien La Patrie, à Montréal.

Pour la seizième fois consécutive, M. M. J. Monbeimer, du No 225 de la 58e Rue ouest, a gagné, hier, la caisse de vin offerte tous les ans par la « Mount Saint-Vincent Tavern », au propriétaire du premier traîneau qui arrive à la traverse le jour où tombe la première neige de l’hiver.
Lire la suite

Du journal La Patrie (Montréal)

Édition  du 10 janvier 1910.