Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les Patriotes de 1837-1838’

Soirée hommage aux Patriotes de 1837-1838

Honoré Mercier

En 1884, à Montréal, certains s’en prennent aux Patriotes. Pour répondre à ceux-ci, le Club national organise dans les locaux du journal La Patrie, propriété d’Honoré Beaugrand, une grande rencontre.

La salle de la Patrie était encombrée ; et nombre de personnes, qui n’avaient pas eu la précaution de se rendre un peu avant l’heure, ne purent trouver place à cause de la foule.
Lire la suite

Décès d’un Patriote de 1837 à Saint-Jérôme

La semaine dernière, nous avons perdu un de nos braves vieux patriotes dans la personne de M. Michel Laporte, dit St-Georges. Lire la suite

Saint-Césaire, vous avez un héros (second de trois billets)

Nous revoici à Saint-Césaire, conversant avec monsieur Antoine Gagné, dit Bellavance, 104 ans. Il nous disait hier que Dieu a probablement oublié de venir le chercher. Le journaliste lui demande s’il a souvenir de la révolte des Patriotes de 1837.

« Oui je m’en rappelle bien, fait le vénérable vieux. On n’était pas nombreux à Saint-Césaire dans le temps et je pouvais avoir 35 ans. Lire la suite

Décès d’un Patriote présent à la bataille de Saint-Eustache

En cette ville [Montréal] vient de s’éteindre un des vieux Patriotes de 1837 dans la personne de M. Charles Meilleur. Lire la suite

Nous échappons un à un les Patriotes de 1837-1838

La mort de M. François Trépanier nous enlève le dernier patriote qui prit une part active dans le soulèvement de 1837-38 au Canada, contre le gouvernement d’alors. Lire la suite

Bonne Fête, Patriote ! (22 mai)

 

À leur mémoire.

Le 7 avril 1900, le quotidien québécois Le Soleil entreprend de publier une chanson populaire par semaine

Ernest Gagnon

 

Pour ce faire, le journal puise dans l’ouvrage capital du compositeur, écrivain et historien Ernest Gagnon, Chansons populaires du Canada. Et il ouvre la série avec la grande réalisation d’Antoine Gérin-Lajoie, Un Canadien errant. Lire la suite

Décès de la dernière fille du Patriote Chevalier de Lorimier

La nouvelle apparaît dans le quotidien montréalais Le Canada, du 7 mars 1904.

Sur ce site, nous avions parlé du sort de sa famille vivant à L’Assomption.

Il commence à se faire tard chez les vieux Patriotes de 1837-1838

Chose certaine, la presse de l’époque ne les oublie pas.

On nous apprend la mort de M. François Duquette, décédé, à l’âge de 92 ans, chez son gendre, M. Aug. Dionne, au numéro 692 de la rue Drummond, coin de la rue Sainte-Catherine. Lire la suite

Une page des événements de 1837-1838 avec Louis Éthier

louis-ethier

En 1893, E. L. Éthier, propriétaire d’une manufacture de billards rue Saint-Denis à Montréal, convoque les journalistes pour fêter le 92e anniversaire de son père Louis. Ces derniers ne manquent pas d’interroger le vieillard sur sa participation à la rébellion de 1837-1838. Lire la suite