Skip to content

Cet oiseau aux yeux fort intelligents est ce mangeur, fou de chardon

Contrairement à ses autres camarades Carouges à épaulettes qui picorent au sol, lui passe de longs moments à tenir d’une patte l’un de perchoirs de la mangeoire et à attraper du bout du bec graine après graine.

Et personne des siens ne cherche à l’imiter, ne percevant pas du tout le plaisir de se nourrir de cette manière.

Avec moi, il ne s’enfuit plus et semble presque devenu familier. Et il reprend et reprend sa manière de faire. On le dirait vraiment heureux de cette découverte.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS