Skip to content

Voilà une autre maison hantée au Québec, celle-ci à Berthier

Le paranormal au Québec de 1880 à 1910 continue de s’enrichir, nul besoin de lui donner une poussée, les témoignages viennent l’un après l’autre.

Une nouvelle maison hantée apparaît maintenant, à Berthier, à mi-chemin entre Trois-Rivières et Montréal, sur la rive nord du Saint-Laurent. La Gazette de Joliette en témoigne.

Il règne beaucoup d’excitation à Berthier, depuis quelques temps, au sujet d’une maison vacante qui serait hantée par les revenants.

Il y a environ trois ans, un homme, excellent chrétien, mourrait dans cette maison et, un peu plus tard, la maison fut vidée et complètement abandonnée.

Il y a environ trois semaines, les personnes demeurant dans le voisinage de la maison en question crurent entendre des bruits étranges, sinistres, qui semblaient venir de cette maison qui, grâce à l’imagination populaire qui s’excite promptement, ne fut plus désignée que sous le nom de « maison hantée ».

Cette maison est un objet d’épouvante et d’horreur pour tout le monde, et personne n’ose s’aventurer seul, le soir, dans les environs.

Quelques personnes de Berthier, voulant avoir le fin mot de l’affaire et constater par elles-mêmes si réellement il y avait quelque chose de vrai dans tout ce qu’on rapportait, se rendirent en nombre de cinq ou six tous les soirs pendant quatre jours, à la maison hantée, et y passèrent la nuit.

Durant deux nuits, ils ne virent rien et n’entendirent aucun bruit ; mais les deux autres veillées furent interrompues, entre minuit et 2 hrs par des plaintes, des gémissements comme ceux que ferait entendre une personne qui endurerait des grandes souffrances ou qui serait exposée à un péril éminent [sic, on voulait sans doute dire imminent] ; ils ont vu aussi les murs de la maison osciller ; une autre fois, un poids énorme tomba sur le plancher au-dessus de leur tête.

Ils parcoururent toutes les chambres ; tous les coins et recoins furent visités, de la cave au grenier, et ils n’ont pu rien découvrir. Ces faits se sont renouvelés deux fois depuis une quinzaine de jours. Les commentaires vont leur train, naturellement, et dans tout Berthier il n’est question que de la maison hantée.

 

La Gazette de Joliette, 7 janvier 1892.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS