Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le paranormal’

Voyons voir

Dans une toute petite partie du terrain abimée par le souffleur durant l’hiver, j’ai créé une plantation de fleurs sauvages. Lire la suite

Tomber soudain sur un fer à cheval

Quelle chance ! C’est ce qui arrive à l’écrivaine Françoise, pseudonyme de Robertine Barry (1862-1910), une Québécoise que nous ne célébrons pas suffisamment.

Dans sa chronique du lundi, elle raconte. Lire la suite

Du journal La Patrie (Montréal), édition du 1er mai 1908

C’est le mois de Marie,

C’est le mois le plus beau.

Au premier jour de mai, ce refrain de l’ancien et naïf cantique vient tout naturellement aux lèvres. Lire la suite

Une maison hantée dans le quartier Saint-Sauveur, à Québec

Un esprit qui se manifeste dans la chambre à coucher. Lire la suite

Des nouvelles de Port-Daniel, dans le comté de Bonaventure, en Gaspésie

Provenant du correspondant du journal Le Soleil, le 5 avril.

Les derniers jours de mars et le commencement du mois d’avril ont été des jours de tempête, pendant lesquels nous avons eu de la neige et de la pluie en abondance. Lire la suite

Une maison hantée au large des côtes françaises, cette fois dans l’île de Guernesey

Il y a longtemps qu’il n’y a plus en France de maison hantée. Les habitants de Saint-Pierre, à l’île de Guernesey, en ont une qui leur donne beaucoup de souci.

Elle est inhabitée depuis quelque temps et soigneusement close. Lire la suite

Mort aux superstitions !

Des jeunes filles de Newark [New Jersey], bravant toutes les superstitions, tous les préjugés, dont le public est encore trop imbu, viennent de former le Club des treize. Lire la suite

Vous avez un grenier dans lequel vous entreposez des oignons, méfiez-vous

La nouvelle provient de Middletown, dans l’État du New Jersey. Lire la suite

Est-ce une maison hantée ?

Qui sont donc ces revenants ? Lire la suite

Autre nouvelle sur un revenant

Cette fois-ci dans le cœur de Montréal. Une belle fantôme se plaint.

La maison portant le No….. de la rue Jacques-Cartier, depuis longtemps habitée par des femmes de mœurs légères, a été maintes fois, depuis quelques années, hantée par les revenants. Lire la suite