Skip to content

Articles de la catégorie ‘La nuit’

« Tout s’apaise et défaille à l’heure des étoiles »

Bien qu’à l’occasion ses poèmes soient trempés dans l’eau bénite, j’aime la poète originaire de Québec, Reine Malouin, née Voiselle (1898-1976), car parfois elle se montre audacieuse pour son temps. Rappelez-vous ces deux poèmes extraits de son premier recueil.

La voici ici dans un texte sur la nuit. Lire la suite

Il est là enfin ce livre sur la nuit

Le 20 novembre dernier, je l’espérais. La journaliste Alice Develey présentait l’ouvrage dans le supplément du Figaro, édition du 16 novembre.

Et il est maintenant rentré. Si lire sur la nuit par un grand astro-physicien, Trinh Xuan Thuan, vous intéresse, mettez la patte sur cet ouvrage passionnant. Pour un avant-goût du contenu et du ton de l’auteur, voici : Lire la suite

Avant que l’été ne cède la place

Quelques haïkus saisonniers.

 

La luciole

éclaire

son poursuivant

Ôemaru Lire la suite

Hommage au poète, musicien et traducteur acadien Ronald Després

Il est né à Moncton, au Nouveau-Brunswick, bien sûr, en 1935, a étudié au collège de Memramcook, à Pointe-de-l’Église, en Nouvelle-Écosse, et à Paris. Vous en saurez davantage sur ce premier poète moderne acadien en gagnant la page Wikipédia qui lui est consacrée. Lire la suite

« Soir gaspésien »

Ami, livre ta voile au vent léger qui passe :

Sur les bois assoupis et la mer jamais lasse

Un rideau d’ombre et de lumière est étendu.

Pour les flots agités, c’est l’instant attendu. Lire la suite

Bonne nuit

Dormez bien. Et faites de beaux rêves.

Je serai là passé minuit pour d’autres billets. Vous les retrouverez demain.

Que s’est-il donc passé à Lévis ?

Étrange.

Hier matin, vers deux heures, il s’est passé quelque chose d’étrange et qui a vivement intrigué les agents de police Denis et Rémillard qui faisaient alors leur ronde sur la rue Commerciale à Lévis. Lire la suite

La lune rend heureux

La lune d’août a produit un effet remarquable sur la température. Lire la suite

Qui nous dira cette grande réalisation, cet immense papillon qui soudain s’attarde dans l’arche ?

Tous mes guides d’identification sont muets à son sujet. Plein de secrets, il semble être de nuit, car il ne bouge pas. Je n’ose donc le déranger. Lire la suite

La production de fleurs par l’onagre tire à sa fin, beaucoup plus tôt que d’autres années

Ce sont à peu près ses dernières. Déjà des plants ont séché.

Rappelez-vous. C’est cette plante qui préfère ouvrir ses fleurs au crépuscule, s’offrant aux papillons de nuit plutôt que de jour.

Et on répète que le jaune est la couleur préférée des insectes de nuit.