Skip to content

Articles de la catégorie ‘La nuit, le soir’

Décès d’un gardien de phare bien aimé sur la Côte-du-Sud

Lundi, le 25 courant, à 9 heures, avait lieu à St-Jean Port Joli, les funérailles de sieur L. Damase Babin, gardien du phare les « Pilliers ». […]

M. L. Damase Babin, âgé de 52 ans, était gardien du phare « Les Pilliers » depuis 27 ans. C’était un des citoyens les plus honorables de St-Jean Port Joli et un employé civil d’une rare fidélité. Lire la suite

Et la neige n’a de cesse à Québec

Nous en sommes à la troisième tempête de neige depuis le commencement de mars.

Il en est tombé une quinzaine de pouces [38 centimètres] la nuit dernière. Détail singulier : depuis la première tempête, les habitants de la rue Sous le Cap ne pouvaient sortir de leur résidence que par les fenêtres du second étage. Lire la suite

Après les deux jours gras de dimanche et lundi, voici le Mardi gras (5 mars)

Ces deux mots — jours gras — évoquent tout un monde de gaietés et de plaisirs ; le carnaval est alors à son apogée et la folie secoue ses grelots d’or, dont le tintement frénétique n’empêche cependant pas l’arrivée du carême. Lire la suite

Les hivers sont difficiles pour le pauvre monde en ville

À la une de La Presse, édition du 15 février 1901. Lire la suite

Quelles idées un homme que j’admire pouvait avoir de la mort et de l’immortalité de l’âme à 33 ans, il y a de cela 146 ans ?

Arthur Buies meurt à l’âge de 61 ans, à Québec, le 26 janvier 1901.

Quelques jours plus tard, le quotidien montréalais La Presse, pour lui rendre hommage, publie un long texte qu’il avait écrit à 33 ans. Lire la suite

Profiter du pont de glace pour pousser une pointe à l’île d’Orléans

Le pont de l’Ile est plus beau que jamais cet hiver. Lire la suite

Voici l’audace du dernier poète grec païen

Son nom : Paul le Silentiaire. Décédé en Turquie en 580, il vécut donc au 6e siècle. Lire la suite

Selon un médecin, nous dormons bien mal

Voici les longues nuits, les veilles sans lumière, les temps où l’on sort avec peine de son lit, où l’on aime à n’y entrer que fort tard, parce qu’il faut quitter le coin du feu, où il fait si bon sommeiller, en laissant le journal tomber sur les genoux. Lire la suite

Lévis, en face de Québec, sait fêter

Un correspondant anonyme d’un quotidien de Québec est fort heureux de le dire. Formidable document sur la vie autrefois en face de Québec. Lire la suite

Le poète et romancier russe Boris Pasternak (1890-1960), sur une nuit d’hiver

Extrait du Docteur Jivago, Prix Nobel de littérature 1958 pour Pasternak. L’Union soviétique, le considérant « agent de l’Occident capitaliste, anti-communiste et anti-patriotique » lui interdit le retour en Union soviétique s’il part chercher sa récompense à Stockholm (voir sa page Wikipédia). Lire la suite