Skip to content

Articles de la catégorie ‘La nuit, le soir’

Voyage au cœur de la première fleur d’Onagre cette année

Les butineurs de jour ne fréquentent pas les fleurs de l’Onagre. Ils savent que cette plante n’ouvre ses fleurs qu’au moment où la lumière baisse, favorisant les butineurs du crépuscule et de la nuit. Lire la suite

Bref voyage en Transylvanie (Second de deux billets)

Nous sommes à la découverte de cet écrivain sicule (on appelle Sicule la personne de langue hongroise habitant la Transylvanie), Aron Tamasi (1897-1966).

Je viens de terminer son bel ouvrage Étoiles de Transylvanie. J’ai découvert un monde rural ancien et original, mais en même temps semblable au nôtre autrefois sous plusieurs aspects : les manières fêter, la présence du cochon, des poules dans la basse-cour, comment le soir tombe soudain, l’été, etc. Lire la suite

Bref voyage en Transylvanie (Premier de deux billets)

Je viens de terminer la lecture d’un livre de nouvelles d’un écrivain hongrois né en Transylvanie, Aron Tamasi (1897-1966).

L’auteur nous amène dans cette région de montagnes et de forêts et nous nous arrêtons à maintes reprises dans le pays profond. Et le grand plaisir est de découvrir les nombreuses similitudes entre les pays profonds du monde, et on sourit à l’image de retrouver le pays profond québécois dans la chaîne des Carpates sur ce plateau de dépressions et de vallées. Lire la suite

Voilà qu’il arrive que Montréal, comme d’autres villes, s’éclaire à la lune

Et vive la pleine lune !

Comme la lune devait paraître à une heure avancée, hier soir, on s’est empressé d’éteindre les réverbères de bonne heure ou on ne les a pas allumés du tout dans certains quartiers. Lire la suite

Il y a un peu plus de 100 ans, le ciel, la nuit, était aussi bavard qu’aujourd’hui

Et la population appréciait sans doute les informations que lui transmettait la presse.

Ici : Jupiter rencontre Mars. Lire la suite

Parfois, on croirait que c’était à peine hier…

Nous sommes à Québec.

Nous avons depuis une huitaine la température la plus maussade. Lire la suite

Éclairs et tonnerre dans la nuit à Montréal

Vendredi soir, Montréal a été tenue en éveil deux heures durant les éclairs qui sillonnaient les nues de leurs traits enflammés et par les formidables roulements du tonnerre qui ébranlaient les espaces.

L’atmosphère était pesante et lourde. De temps en temps, comme les cataractes du ciel se fussent ouvertes, des torrents de pluie inondaient les rues.

La pluie a tombé jusqu’à six heures du matin. Lire la suite

Nous aurons été vivants pour voir cette première image

Albert Einstein aurait tant aimé être des nôtres. Mais ses restes sont avec nous sur notre toute petite Planète bleue, petit bateau à voiles bien fragile et si généreux. Lire la suite

Par un 8 avril à Québec, peu après minuit, en pleine tempête de neige, la foudre frappe

Nous n’arriverons jamais à bien connaître la foudre. Exemple.

Vers minuit vendredi soir, toute la ville [de Québec] a été éveillée par un épouvantable coup de tonnerre, lequel fut bientôt suivi de d’autres détonations non moins violentes. Lire la suite

Des nouvelles du Bic, cette fois-ci

Du correspondant du journal Le Soleil dans ce village magnifique sur les bords de l’estuaire du Saint-Laurent. Lire la suite