Skip to content

Ces si petites mouches bleues ou blanches

Petite mouche aux ailes blanches

Vous vous souvenez de ces petites mouches diaphanes ? Je rappelais que jamais je ne les avais aperçues après le 30 octobre. Aujourd’hui, 4 novembre, avec cette magnifique journée ensoleillée, offrant 12 degrés, elles sont nombreuses, fort heureuses, dirait-on, volant en désordre et se posant où bon leur semble.

Elles sont infimes. Je n’ai toujours pas trouvé leur nom. Celle-ci est posée sur le capot de ma voiture. Mais ma caméra est incapable d’une meilleure image. La petite mouche garde donc son secret. Qui me dira son nom ?

Elles sont de la famille des diptères, petits insectes à deux ailes, ailes tantôt blanches, tantôt bleues; leur corps est blanc et moussu. Vraiment un tout petit être, qui n’a pas semblé intéresser les guides d’identification ou internet. Et elle va sa vie, anonyme.

10 commentaires Publier un commentaire
  1. Mireille Côté #

    Bonjour

    Je cherche aussi le nom de ces petites fées bleues. Je suis en Estrie, et elles volent allègrement depuis quelques jours. Quel ballet !

    mais aussi si fragiles, incroyable

    je continue de chercher, peut-être que mes voisins sauront…..je suis nouvellement arrivée ici à Saint-Venant-De-Paquette

    Au plaisir

    5 novembre 2015
  2. Jean Provencher #

    Ne nous oubliez pas si Vous trouvez, je Vous en prie, chère Vous. J’ai bien fouillé, mais ne suis jamais arrivé à son nom.

    C’est bien vrai qu’elles sont si fragiles, j’évite maintenant de les prendre. Je me contente de les regarder dans le creux de ma main.

    À chaque automne, leur apparition soudaine me réjouit ! J’aime beaucoup votre appellation de «petites fées bleues», nous offrant un ballet.

    5 novembre 2015
  3. Nicole Richer #

    Bonjour,

    Suite à votre article, je me suis précipitée au jardin… ici aussi , les petites fées nous offrent un ballet en très grands nombres. C’est une première pour moi.

    Il semble qu’on les nomme ‘Light Blue Furry Flying Insect’. Pas d’autres infos pour le moment. Pas très facile de les prendre en photos…. la patience s’impose.

    Bonne soirée,

    5 novembre 2015
  4. Jean Provencher #

    Merci, chère Nicole, merci beaucoup ! Nous cheminons, nous cheminons. Peut-être en arriverons-nous bientôt à son nom ? Ce qui nous permettrait de mieux en savoir sur son compte. Se tient-elle, par exemple, oui ou non, près d’un milieu humide ? Est-ce plutôt une sympathique petite mouche à fruits ? Et comment se fait-il qu’on ne peut l’apercevoir qu’à l’automne ?

    Je suis heureux de savoir qu’elle est chez-vous pour la première fois. Merci beaucoup.

    Oups, je vois à l’instant qu’en la demandant sous le nom que vous nous proposez dans Google Images, on arrive à retrouver des propos à son sujet, ô bonheur !

    Nous la cernons, nous la cernons !!!!

    5 novembre 2015
  5. Jean Provencher #

    Merci, merci beaucoup, chère Nicole, pour ce Puceron laineux du hêtre. On trouve finalement de la documentation sur internet. Je vois rapidement qu’il est présent aussi en France et en Belgique. Chose certaine, notre petite fée semble bien se plaire chez-nous. Est-elle parmi les insectes importés d’Europe en Amérique ? Ou était-elle autant ici qu’en Europe avant la venue des Européens sur notre continent ?

    C’est captivant, je trouve !

    P.S. Je viens de trouver qu’il est d’origine européenne et qu’il fut apporté ici, en Amérique. Mais je n’ai pas encore trouvé de date.

    5 novembre 2015
  6. Francine Lessard #

    Bonjour!

    Aujourd’hui particulièrement, il y avait tellement de ces petites mouches bleues qu’on aurait dit qu’il en neigeait! Elles sont si fragiles et éphémères qu’on n’ose les effleurer mais elles se retrouvent mêlées dans nos cheveux et dans le pelage du chat.
    Minuscule plume bleue, fantaisie de la nature, tu nous offres un spectacle étonnant!!

    À bientôt!

    5 novembre 2015
  7. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, chère Francine. Je sais que peut-être certains amateurs de hêtres ne seront pas heureux que nous célébrions cette petite fée bleue. Mais j’ai lu sur un site belge que le puceron laineux du hêtre ne s’attaque qu’à des arbres malades, qu’un hêtre en pleine santé n’est pas attaqué par ce puceron. Alors, célébrons cette petite mouche, bien sympa ! Sa présence ajoute à nos automnes.

    6 novembre 2015
  8. Ménard cynthia #

    Mon bois de chauffage est infestés de ses petites mouche bleutées a?!?! Je n’ose pas le rentrer a l’intérieur !!!

    12 octobre 2019
  9. Jean Provencher #

    N’ayez crainte. Ces petites mouches sont bien québécoises maintenant, elles se sont acclimatées depuis longtemps. Elles ont le cœur heureux et sont à la recherche de jeunes hêtres qu’elles pourraient corrompre. Et elles vont ça et là, vivant d’espoir. À mon avis, si vous rentrez votre bois de chauffage, elles vont périr assez rapidement merci.

    Il y en a beaucoup, cette année. Mais la nature est ainsi faite que, lorsqu’il y a explosion d’une espèce d’insectes, il s’ensuit, rapidement, une explosion de prédateurs de ces insectes. En ce moment, j’ai deux grosses libellules qui courent en zigzag après ces petites mouches. Et j’ai un peu plus de coccinelles aussi. Si bien qu’à un moment donné, tout va s’équilibrer sans même que nous ayons à intervenir. La nature est bien faite, et fonctionne beaucoup par cycles.

    Je vous dis, sérieusement, vous pouvez rentrer votre bois.

    12 octobre 2019

Trackbacks & Pingbacks

  1. Ces petites mouches diaphanes | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS