Skip to content

La chute Montmorency asséchée

chute montmorency deuxEn août 1905, surprise dans la région de Québec ! la chute Montmorency s’assèche. Le bel attrait touristique perd tout à fait de son lustre. Un membre de la Commission géologique du Canada vient faire enquête. Qu’en est-il ? On rend public son rapport à la fin d’octobre.

Le docteur Ami, membre de la Commission géologique du Canada, vient de terminer son rapport sur l’assèchement des chutes Montmorency, pendant le mois d’août dernier. Le Dr Ami dit que l’obstacle principal pour l’écoulement de l’eau est dû à une digue construite par les castors à 18 ou 20 milles [de 29 à 32 kilomètres] en haut des chutes.

L’on attribuait le défaut d’eau à la grande sécheresse et à la digue de la «Quebec Ry Light and Power Co». Ces derniers travaux ont déjà été approuvés par un ingénieur expert du gouvernement fédéral. La digue de la Cie n’est pas encore terminée et, d’après les plans soumis, ne peut aucunement diminuer le niveau des chutes.

Le docteur Ami déclare qu’il serait très facile, au moyen de petites digues, de conserver le volume d’eau nécessaire à la beauté des chutes Montmorency sans entraver le travail des castors.

L’état des chutes pendant l’été dernier a causé un grand désappointement chez tous les touristes.

 

La Patrie, 21 octobre 1905.

À noter — et je n’ai jamais su pourquoi — on parle encore ici «des» chutes Montmorency, alors qu’il y a en a une seule, spectaculaire, c’est certain, mais unique.

La photographie aérienne de la chute Montmorency, prise il y a facilement plus de 40 ans, provenait à l’époque de la Direction générale du Tourisme du Gouvernement du Québec.

On trouvera ici la chute Montmorency en spectacle.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Vincent Gagné #

    Bonjour,

    Il s’agit d’un article très intéressant. Cependant, j’ai beau avoir fouillé le journal La Patrie du 21 octobre 1905, rien de tout cela est mentionné..

    Pourrais-je avoir votre source? Ou peut-être, vous vous êtes trompé par mégarde de date ?

    Cordialement,
    Vincent Gagné

    2 octobre 2016
  2. Jean Provencher #

    Dans mon texte en Word, cher Monsieur, j’ai bien 21 octobre 1905. L’événement se passe en août. Il faudrait que vous fouillez aux alentours. Il y a peut-être une faute de frappe.

    3 octobre 2016

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS