Skip to content

Des moments si agréables

Il y avait 150 personnes à ces deux rencontres-conférences à Trois-Rivières hier. Cinquante en après-midi et cent en soirée. Vous vous rappelez, je l’annonçais.

Ce que j’aime toujours dans ces moments, c’est le «voyagement» que nous faisons ensemble. D’entrée de jeu, je préviens les personnes qu’elles peuvent intervenir à volonté, que nous ne serons absolument pas en présence d’une envolée didactique. Je préfère davantage parler d’une rencontre que d’une conférence. Et, rapidement, on me sort du propos que j’avais prévu, nous empruntons mille et un sentiers, et je rattrape le fil quelques instants plus tard.

Un exemple ? Sur la foi d’une seule ligne du journal Le Trifluvien du 15 avril 1902 disant que les cultivateurs se présentent au marché de la ville avec «de beaux rats musqués à 25 cts le couple», voilà que nous partons sur le fait que cette bête serait fort bonne à manger au printemps. Et ces diables et diablesses m’ont même amené à parler de ma mouffette à la campagne, de la domestication possible de cet animal intelligent, et de mon oncle Paul Provencher, le coureur de bois, qui me disait avoir mangé de la mouffette avec ses Innus de la Côte-Nord, que le mets était délicieux et que les seuls inconvénients étaient les rots, une heure plus tard, «qui sentaient ce à quoi tu penses».

Une participante a même dit que, récemment, une dame faisait ses courses à Trois-Rivières avec une mouffette domestiquée, tenue en laisse, mais dont elle avait pris soin de la faire opérer. Qu’importe, elle faisait, semble-t-il, le vide autour d’elle.

Un peu plus tard, quand je précise que, partout au Québec, le premier signe annonciateur du printemps est l’arrivée de la corneille, voilà qu’un participant nous entraîne sur cet oiseau et son intelligence. Et nous sommes toutes et tous là à partager, à apprendre.

À chaque fois, j’en sors tellement heureux.

Photographies : Marc-André Godin.

4 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    Que du bonheur ! En espérant que l’ambiance soit du même “moule” le 7 mai à Québec…

    26 avril 2014
  2. Jean Provencher #

    Nous allons sans doute être beaucoup moins nombreux, car c’est franchement plus spécialisé. Il semble que, depuis janvier, il y ait de 20 à 25 personnes à ces rencontres.

    26 avril 2014
  3. JoAnne Leblanc #

    J’ai manqué cette conférence car j’étais en examen de fin de session ce même jour, du matin au soir – deux examens + un travail à remettre. Cependant, mon mari y est allé et m’a raconté, presqu’en détail, sa superbe soirée! D’ailleurs, je lui offre votre dernier livre Les quatre saisons pour sa fête… d’ailleurs, j’ai aussi très hâte d’le lire! En espérant que vous donnerez très bientôt une autre conférence à Trois-Rivières afin que je puisse aller vous écouter. Votre site est magnifique! Au plaisir.

    JoAnne

    1 mai 2014
  4. Jean Provencher #

    Vous savez quoi ? Vous faites ma journée, chère Vous. Merci beaucoup.

    1 mai 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS