Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les Chinois’

Retrouvons la dynastie des T’Ang (618-907)

Lune de nuit

Lune de nuit

Une des grandes périodes de la poésie chinoise. Nous l’évoquions en mars 2014 et novembre 2015. Extraits d’un ouvrage sans doute bien rare au Québec : Cent quatrains des T’Ang (Éditions La Baconnière, Neuchatel, Suisse, 1947). Voici un peu de la nuit. Lire la suite

«Lassitude d’après-midi»

Neige de petaleslisant un livre, lassitude de l’après-midi

je pose ma tête sur mon bras replié

j’ai oublié de fermer la fenêtre

me voilà bientôt couvert de pétales de fleurs Lire la suite

«Le matin, buvant»

zen, vert chinois

le paravent bas abrite la tête du lit

un bonnet noir, une vieille couverture bleue en laine

un manteau fin en coton blanc Lire la suite

Funérailles chinoises

funerailles chinoisesUne première à Montréal. Lire la suite

Aperçu des plats de cuisine chinoise au Club Canton, à Montréal

chez charlie yepVoilà un repas où j’aurais bien aimé être invité. En 1906, les Chinois montréalais ouvrent le Club Canton. Allez, trouvons-nous une place.

L’inauguration du Club Canton a eu lieu hier soir. Lire la suite

Magnifique défense de nos Chinois !

montreal chinois lisant affiches

Au début du siècle passé, les Montréalais, de langue française comme anglaise, sont très frileux à l’égard de leurs Chinois. Et me voilà bien poli en écrivant «frileux». Lire la suite

Le nouvel an chinois

partie du quartier chinois a montreal

C’est aujourd’hui même, cette année, en 2016, le nouvel an chinois. Basculons 115 ans en arrière. Lire la suite

«Les superstitions chinoises»

chauve-sourisLes fils du Ciel, on le sait, sont très superstitieux. La «Revue d’Asie» énumère quelques superstitions chinoises. Lire la suite

Plutôt de la soupe avec le riz !

couplenouveauxmaries

Sorelois, pourquoi ne pas écouter le curé, le chanoine Cléophas Bernard, qui hier encore prenait la parole du haut de la chaire. La Patrie nous renseigne, vous savez. Lisez vous-même. Lire la suite

Voyage à Lhassa, dépaysement assuré

Milarepa

Le Tibet, pays bouddhiste, a été convoité par bien du monde. Au début du 20e siècle, les Anglais l’espèrent, en particulier pour pouvoir y vendre leurs surplus de thé produit dans leurs plantations de la région indienne de Darjeeling et au Ceylan. Voilà le prétexte d’un article sur Lhassa, la Cité interdite, dans la presse occidentale de l’époque. Lire la suite