Skip to content

Articles de la catégorie ‘La mort’

« Chute d’un météore »

La presse du Québec de 1880 à 1910 ne rate jamais de faire écho aux événements célestes. Elle sait l’intérêt des populations, comme aujourd’hui d’ailleurs, pour de semblables nouvelles. Celle-ci est spectaculaire. Lire la suite

Mon cher ami Paul est parti

Avec toute sa tête, mais un vieux corps qui le lâchait. Nous étions plusieurs suspendus à ce moment fatidique. Hier soir, à 23 heures, je dormais. Le téléphone a sonné trois fois et la personne n’a pas laissé de message. « Paul est mort » que je me suis dit. Lire la suite

Remontons aux Égyptiens, à 3 000 ans en arrière

Horus, le pharaon mythique à la tête de faucon, et Anubis, dieu de l’embaumement, maître des nécropoles, à la tête de chien, causent avec un humain.

Que lui dit-on ?

Tablette de plâtre, mesurant 22cm par 19cm, de 2cm d’épaisseur, trouvée chez un regrattier de la région de Québec pour 3$.

Au cimetière de Paimpol, en Bretagne, on a un grand respect pour les disparus en mer

Ce matin, j’ai été dans le cimetière de Paimpol, autour de sa vieille église, au sortir de la grand’messe. Lire la suite

Déjà, au début du 20e siècle, on perdait la vie à la boxe

L’histoire se passe dans la capitale. Lire la suite

Toujours au Salon international du livre de Québec et la Tunisie

Avec Moncef Ghachem, on peut passer des heures à l’écouter tant le dépaysement est grand. Cet homme chaleureux habite près de Carthage à la si longue histoire. Soixante–dix ans. Il vient d’une famille rare en Tunisie, dit-il, celle de pêcheurs depuis quatre générations. Il a connu Aragon, traduit René Char et Guillevic, parle de Flaubert. Il nous entretient des divers accents des langues arabe et française. On le questionne et toujours il avance ses réponses avec douceur, quasi avec tendresse. Lire la suite

Deux poèmes de Suzanne Paradis

En 1960, Gilles Vigneault, à Québec, et ses amis, comme Cécile Cloutier, Jean-Paul Plante, Suzanne Paradis, Raymond Laberge, Claude Fleury et Jean Miville-Deschênes, animent une revue de poésie — Emourie — faite de poèmes paraissant ou à paraître aux Éditions de l’Arc, ayant pignon sur rue au 1033, rue D’Artigny. Lire la suite

Il commence à se faire tard chez les vieux Patriotes de 1837-1838

Chose certaine, la presse de l’époque ne les oublie pas.

On nous apprend la mort de M. François Duquette, décédé, à l’âge de 92 ans, chez son gendre, M. Aug. Dionne, au numéro 692 de la rue Drummond, coin de la rue Sainte-Catherine. Lire la suite

Des hivers parfois fort rigoureux

Les dispensaires et même les salles des hôpitaux sont encombrées par le grand nombre de malades souffrant d’engelures. Lire la suite

À la suite du drame que nous venons de vivre à Québec

Soit les morts et les blessés.

Chacun sent le besoin de prendre la parole, beaucoup de nous conseiller de faire un examen de conscience. Bravo. Lire la suite