Skip to content

Articles de la catégorie ‘La mort’

La mort d’un ami d’enfance

Oui, il faut bien, chemin faisant, composer avec elle. Inévitable. On en perd du monde. Chaque année. Et puis j’aime beaucoup les textes de Françoise, toujours très sentis.

Qui connaît aujourd’hui Françoise ? Personne ne connaît Françoise. Ici, depuis plus de six ans, elle a la large place. Françoise est le nom d’emprunt de Robertine Barry (1863-1910), la première femme journaliste québécoise, originaire du Bas-Saint-Laurent, de L’Isle-Verte. Lire la suite

« Nous sommes trois frères »

En 2001, le conteur, chanteur et ethnographe québécois Michel Faubert, originaire de Rigaud, à la carrière fort originale, publie Mers et Montagnes, un recueil de poésies traditionnelles majoritairement tirées du répertoire des ballades et complaintes qu’il a collectées au Québec depuis le milieu des années 1970. Lire la suite

Le docteur Elphège Dagenais est appuyé dans sa démarche contre les morts si nombreuses d’enfants à Montréal !

Voilà une grande date dans l’histoire de l’enfant au Québec, la fondation de la Goutte de lait. Lire la suite

Entrevue avec le docteur Dagenais, président du comité d’Hygiène de la ville de Montréal

Celui-ci s’en prend à la mort des enfants. Extraits. Lire la suite

Décès du géant Beaupré

La nouvelle parvient de Saint-Louis, dans l’État du Missouri. Lire la suite

La vie, puissante, est confiante

Voyez cet arbre cassé utilisant rapidement la fracture pour renaître.

Doigt d’honneur à la mort.

J’aimerais l’entendre si on lui demandait « T’est-il arrivé un malheur ? »

Comme si la Nature, gamine, était à l’épreuve du mauvais coup du sort.

Lorsqu’arrive l’été, les enfants recommencent à mourir

Cela se produit dans les villes québécoises, en particulier à Montréal.

Voici des statistiques intéressantes, cueillies hier au département de l’hygiène. Il y a eu 186 décès à Montréal, pendant la semaine dernière, et la moyenne hebdomadaire est ordinairement de 115.

Sur ces 186, il y eut 93 enfants, et cette proportion est considérée comme excessive. Lire la suite

« Il neige de la cendre sur notre ville »

Rappelez-vous ce printemps de grands incendies, celui de 1903.

Mercredi, 2 juin Lire la suite

Peut-on imaginer qu’on pourrait retrouver aujourd’hui dans la presse québécoise un article sur l’entretien du crêpe de deuil ?

En 1903, ce tissu est toujours de mise. Aussi son entretien a sa place.

Bien des étoffes supportant admirablement la pluie, et d’un genre presque semblable, sont créées depuis quelque temps pour remplacer le « crêpe » ; mais celui-ci ne saurait perdre de son utilité dans les voiles, les draperies, les garnitures des toilettes de grand deuil.
Lire la suite

À Montréal, la chroniqueure Madeleine est en furie

Anne-Marie Gleason (1875-1942), sous le pseudonyme de Madeleine, intitule sa chronique « Nos petits meurent ». Lire la suite