Skip to content

Articles de la catégorie ‘Les cervidés’

Au sujet de Pierre LeRoyer

À quelques reprises sur ce site, nous avons parlé de ce personnage coloré. L’Écho des Bois-Francs y va d’une autre nouvelle à son sujet.

M. Pierre LeRoyer, anciennement de Mégantic, et qui s’est rendu célèbre il y a 14 ans pour son arrestation sensationnelle du célèbre Morrison, était à Sherbrooke, hier soir, revenant d’une tournée à la Baie d’Hudson. Lire la suite

Après recensement

 

Quelques renseignements sur la ville de Joliette et sa population.

Étonnement : un âne dans le décor !

 

L’Étoile du Nord (Joliette), 14 mai 1891.

Poésie japonaise classique

chinoiserie-japonaiserie-zenLa venue de l’automne

N’avait pas clairement frappé

Les yeux, Lire la suite

À Bagotville, l’hôtel Mc Lean est populaire en automne

hotel-mclean-bagotville

Le correspondant de l’hebdo de Chicoutimi à cet endroit raconte. Lire la suite

Il y eut une variété de 29 août entre 1880 et 1910

Heron vert fantaisisteAllons-y pour quelques faits puisés dans le grand fichier de plus de 800 pages que je nourris depuis 2004. Lire la suite

«Il protège un jeune chevreuil»

chevreuilgalerie

La nouvelle provient du correspondant de La Patrie à Sherbrooke, dans les Canton de l’Est.

M. J. H. D. Codère, étant à se promener en bateau avec des enfants, au Petit Lac Magog, l’autre jour, vit un jeune chevreuil à la nage en frais de traverser le lac. Lire la suite

L’histoire se passe près du village de Mégantic, en Estrie

Orignal unL’orignal et le caribou sont en abondance dans notre région. On dit que c’est dû à la politique nationale de protection !

Le plus beau de l’affaire est que les chasseurs qui nous enlèvent ce gibier sont presque tous Américains. Farine du diable s’en retourne en son ! Lire la suite

Visite de Pite Leroyer à Henryville

pierre leroyer

À la fin du 19e siècle et au début du 20e, un étrange personnage apparaît à quelques reprises dans la presse québécoise, Pierre Leroyer. Ici, dans ce texte, on l’appelle Pite et non Pierre. Homme des bois, il gagne sa vie de diverses manières. Le voici maintenant à Henryville, un village du Haut-Richelieu, avec une sorte de cirque animalier ambulant. Lire la suite

Les couleurs du 29 février

Orignal un

J’ai toujours pensé que nous habitons un pays fort coloré. Jour rare s’il en est, voici quelques-unes des couleurs du 29 février. Lire la suite

Revoici l’errant, celui qu’il faut prendre lorsqu’il passe

Tarin des pins unEn 40 ans, je n’ai jamais pu observer chez lui une périodicité régulière. Soudain il est là, soudain il n’y est plus. En vertu de quoi ? Mystère. On appelle Tarin des pins (Carduelis pinus, Pine Siskin) ce petit oiseau discret, assez beau, aux yeux en amande, qui semble ne jamais raffoler du voyage en grand groupe de son espèce. Il vit sa vie et ne demande la permission à personne pour gagner un autre lieu, partir à l’aventure. Lire la suite