Skip to content

Décès d’un gardien de phare bien aimé sur la Côte-du-Sud

Lundi, le 25 courant, à 9 heures, avait lieu à St-Jean Port Joli, les funérailles de sieur L. Damase Babin, gardien du phare les « Pilliers ». […]

M. L. Damase Babin, âgé de 52 ans, était gardien du phare « Les Pilliers » depuis 27 ans. C’était un des citoyens les plus honorables de St-Jean Port Joli et un employé civil d’une rare fidélité.

Depuis plus d’un quart de siècle qu’il occupait ce poste de confiance, jamais le département de la marine, en dépit souvent des petites haines politiques, n’a eu de plaintes fondées contre lui. À cette fidélité au devoir, M. Babin y joignait un cœur généreux et sympathique et une cordialité sans égale.

D’un rocher sauvage et nu, situé au milieu du fleuve, où il passait avec sa famille 8 mois de l’année, il avait su faire un lieu de séjour agréable pour ses nombreux visiteurs. Oh ! qui ne se souvient parmi les nombreux amis et parents à qui M. Babin donnait une si cordiale hospitalité, qui ne se souvient de ces soirs d’été, quand la fraîche brise de la mer avait tempéré l’ardeur du jour ; qui ne se souvient des charmantes heures passées en sa compagnie, avec lui sondant les lointains de la mer, ou écoutant les flots qui venaient se briser sur le granit du rocher ! Que cet isolement avait de charme pour nous !

Aussi M. Babin n’avait rien épargné pour nous en rendre l’aspect et le séjour agréables ; sans aucune rémunération, il y faisait sans cesse des améliorations : certaines d’entre elles lui survivront longtemps ; en effet, il y avait creusé un petit port qui rendait ce rocher accessible en tout temps ; il y avait transporté de la terre arable en quantité suffisante pour en faire un jardinet et y planter quelques arbres.

Hôte cordial et enjoué, M.  Babin était de plus le modèle des époux et des pères de famille. Il laisse pour pleurer sa perte une femme et six enfants. Puissent les sympathies de leurs nombreux parents et amis atténuer l’amertume de cette douloureuse séparation.

 

Le Soleil (Québec), 27 mars 1901.

Ci-haut, on voit un ancien gardien de phare qui cherche des mammifères marins à la longue-vue aux îles du Pot-à-l’eau-de-vie, dans l’estuaire du Saint-Laurent. La photographie, prise par Noël Comeau en 1945, est déposée à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Québec, Fonds ministère de la Culture et des Communications, Office du film du Québec, Documents iconographiques, cote : E6,S7,SS1,P27762.

Les photographies ci-bas me sont envoyées par mon ami Jean Cloutier, pilote de navire dans l’estuaire du Saint-Laurent, depuis Les Escoumins jusqu’à Québec. Voir aussi son riche commentaire plus bas.

Vue aérienne du Pilier

Vue du Pilier et de la maison de L. Damasse Babin. Photo prise en 1906.

 

7 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    Intéressante découverte ce soir que cet article sur un sujet qui m’est bien connu ! Mon grand-oncle Antonio Bourgault fut gardien du phare sur le Pilier de pierre de mai 1926 à août 1960, date où le phare fut automatisé. Il y avait alors une maison telle qu’on peut la voir sur d’anciennes photos. https://www.pc.gc.ca/apps/dfhd/page_hl_fra.aspx?id=14775&i=72353
    Mon père a passé bien des moments heureux de sa jeunesse sur ce Pilier, souvent avec un cousin, accompagnant l’oncle Antonio dans ses tâches quotidiennes, et que de souvenirs il a pu nous raconter par la suite !

    22 mars 2019
  2. Jean Provencher #

    Ah, merci beaucoup beaucoup de ce message. Il vient vraiment assurer une suite à ce propos sur monsieur Damase Babin. Et la référence à la photographie des lieux est un bonheur. Outre les images, le texte est bien enrichissant sur l’histoire de l’endroit. J’ignorais l’existence de ce phare, de ce Pilier, de ce « bloc de granit » en pleine mer face à Saint-Jean-Port-Joli. Merci beaucoup.

    22 mars 2019
  3. Jean Cloutier #

    Bonjour M. Provencher .
    C’est toujours un plaisir de lire vos découvertes historiques à propos du fleuve, des phares et des marins. Je me permets d’ajouter quelques informations à cet article.
    M. Louis-damasse Babin a été gardien au Pilier de Pierre de 1874 à 1901, année de son décès. Il avait succédé à son père Damasse Babin qui lui avait gardienné ce phare de 1870 à 1874. Il est intéressant de noter que ce gardien était également en charge du petit phare de la Roche à Veillon construit en 1876 sur un caillou juste au Sud. C’est aussi pendant que M. Louis-Damasse Babin était en poste que la vieille maison de pierre a été remplacée par une maison de bois plus confortable, soit en 1895. Cette petite maison toit mansarde a été détruite par le feu en 1913.
    Lors de mon dernier passage à ce phare, j’ai remarqué, juste à l’Est de la tour, quelques plantes vivaces importées dont du muguet et des oignons. Probablement les vestiges d’un ancien jardin.
    Cordialement
    Jean Cloutier,

    24 mars 2019
  4. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, cher Jean, pour tous ces renseignements et illustrations les accompagnant. Tout cela est bien précieux. Et, ma foi, vous vous êtes lancé dans une véritable recherche. Merci encore.

    À bientôt, j’espère.
    Jean

    24 mars 2019
  5. Esther #

    Bien sûr qu’il y eut un tout petit potager au Pilier, du moins du temps de mon grand-oncle Antonio Bourgault, j’en ai bien entendu parler par mon père, Je me demande même s’il n’y a pas déjà eu des poules ?
    Antonio et son épouse Régina aimaient aussi beaucoup les fleurs et de beaux parterres ornaient le devant de leur maison à St-Jean-Port-Joli. Possible que le muguet sur le Pilier provienne de ces jardins ?
    Quelques éléments de réponse dans cette vidéo de la Fabrique Culturelle où Pierre-Yves fils de Lucien fils d’Antonio, raconte…
    https://www.lafabriqueculturelle.tv/capsules/11083/phare-du-pilier-de-pierre-175-ans-en-face-de-saint-jean-port-joli

    25 mars 2019
  6. Esther #

    À mon message précédent, j’ajoute qu’à 1:04 de la vidéo, celui qu’on voit debout sur la photo est mon père, Raymond Bourgault… mais je ne sais pas en quelle année(début des années 40, je crois, il était né en 24).

    25 mars 2019
  7. Jean Provencher #

    Merci beaucoup pour ces riches renseignements, Madame Esther. Le Pilier s’enrichit encore.

    26 mars 2019

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS