Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le ciel’

Un astrophysicien bouddhiste

En 1990, le mathématicien français Jacques Vauthier avait un long entretien avec Thuan Trinh Xuan. Cette rencontre fut d’abord l’objet d’un livre chez Beauchesne-Fayard en 1992, mise en poche trois ans plus tard chez Flammarion.

Trinh Xuan est de foi bouddhiste et fit ses études au California Institute of Technology (Caltech) et à l’université de Princeton. À la fin de l’entrevue, Vauthier lui demande s’il est tenté de basculer du côté scientifique ou du côté bouddhique, « plutôt du côté du réel, ou plutôt du côté de la chimère ». Lire la suite

Et voilà qu’il tombe maintenant des peaux de lièvre

Pour la signification, voir les commentaires attachés à ce billet. Lire la suite

L’importance de la brunante pour nos oiseaux migrateurs

Vous vous intéressez vraiment aux oiseaux, procurez-vous l’ouvrage de Jennifer Ackerman. Je vous en avais parlé le 6 février. Il y a tant d’infos nouvelles qu’à un moment donné, la journaliste scientifique doit ralentir le rythme, dirait-on, tant elle est heureuse.

Voici le genre de nouveauté, pour moi du moins, qu’elle nous donne à partager.

L’oiseau voyageur, le migrateur, doit se construire par l’apprentissage une ou quelques cartes mentales. Lire la suite

Je suis dans un petit ouvrage captivant

Un livre où de grosses pointures prennent la parole. Et chaque entretien mené avec Patrice van Eersel avec la collaboration de Sylvain Michelet commence par la question Le monde s’est-il créé tout seul ?

Je n’ai traversé, pour l’instant, que la première rencontre, celle avec l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan. J’aime beaucoup ce personnage étonnant,  de racines bouddhistes, mais de formation scientifique. Lire la suite

Hier se présentait vraiment comme la première journée du printemps

Tout concordait pour en faire le premier jour. Le temps doux, l’éclat du soleil, le premier oiseau printanier, les avions qui strient le ciel bleu, les bourgeons rouges de l’Érable rouge qui ont hâte de fleurir. Lire la suite

Retrouvons-nous en Hongrie, humble pays à la grande civilisation, en particulier aux écrivains remarquables

Gyula Krûdy (1878-1933) est l’un de ceux-là. L’historien de la littérature hongroise, György Tverdota, qui enseigne à l’université de Miskolc, une ville très ancienne, à l’occupation humaine depuis 70 000 ans, affirme qu’au tournant du 20e siècle, alors que les écrivains hongrois ont le devoir de traiter de problèmes nationaux ou sociaux, « de situer explicitement leurs personnages dans une situation sociale, de souligner leur rôle dans la cité », Krûdy, lui, fait route à part. Lire la suite

Joie de nuit

Un gardien de nuit dit avoir vu un météore au firmament, vendredi soir.

 

La Patrie (Montréal), 21 mars 1881.

L’illustration d’Alain et Colette Barre apparaît dans le livre de Gilbert Anscieau, Les quatre saisons, Paris, Presses d’Île de France 1953, 288 pages.

Le dernier soleil de l’hiver

Étrange histoire en pleine mer

On risque l’asphyxie. Lire la suite

J’aime beaucoup la lecture qu’on fait du ciel voilà un peu plus de cent ans dans la presse québécoise

Toute la matière s’y trouve pour une bonne partance d’une histoire du ciel appuyée sur ce qu’on propose au public lecteur. Lire la suite