Skip to content

Articles de la catégorie ‘Le chat’

Le Jour de l’an, son histoire

Bien heureuse année 2018 à Vous, qui visitez ce site aujourd’hui. Lire la suite

« Le chat »

Le jour d’hier a commencé, pour moi, comme je rentrais, à trois heures du matin, par une rencontre avec un chat. Lire la suite

Il y a souvent des moments de vie où les pièces s’assemblent comme il est à souhaiter sans même que nous ne le percevions

Il y a un mois, je donnais à Catherine, écrivaine et libraire, une peluche, Ruben, de la série pour enfants Pat’Patrouille. Pour rire. L’apportant chez elle, Ciccio, l’un de ses deux chats, s’en est épris tout de suite. Lire la suite

Le diable joue avec la lune, la nuit de Noël

Sachant la population de Blancheville heureuse le 24 décembre en soirée, le diable « se creusa la cervelle pour savoir ce qu’il ferait bien pour faire enrager tous ces braves gens et quelle méchanceté il pourrait bien inventer ». Lire la suite

Un chat épris d’une peluche

Il y a quoi, un mois, je donnais à mon amie Catherine, écrivaine et libraire, un petit personnage de la série pour enfants de deux à six ans, Pat’Patrouille, une dépense de quelques sous pour rire, bien sûr.

Chez elle, m’écrit-elle, son chat s’est tout de suite épris de ce toutou. Rappelez-vous. Et cela dure, me dit-elle, dans un nouveau courriel. Ciccio veut vraiment vivre tout près de son nouvel ami Ruben. Lire la suite

Le curé de Saint-Lazare-de-Bellechasse n’aime guère les Grands-Ducs.

Sous le titre « Beau coup de fusil », un quotidien de Québec nous raconte.

Il y a quelques jours, un chat-huant s’avisa d’aller prendre logis dans le clocher de l’église St-Lazare.

Mal lui en prit, car le rév. M. J. Gauthier, curé de la paroisse, qui n’aime pas trop les curieux, l’a abattu d’un coup de fusil. Lire la suite

J’ai donné un Pat Patrouille à Catherine

 

Elle l’apporte à la maison et Ciccio, son chat, tombe immédiatement en amour avec la figurine, la peluche. Elle me dit qu’il ne la quitte plus.

De tout temps, les chats, comme d’autres mammifères d’ailleurs, ont aimé la maison et la grange

Cela s’explique sans doute par l’emplacement du terrain, un isolat, une oasis, avec la vie en son milieu, et bordé tout autour de grands champs en culture, donc sans aucune forme d’abri, bref une arche à la vie variée entourée de monocultures. Lire la suite

Par temps d’hiver

Le bonheur du confort. Lire la suite

« L’instinct des bêtes »

L’instinct chez les animaux tient quelquefois du merveilleux. On n’a pu encore expliquer d’une manière satisfaisante comment les pigeons voyageurs peuvent revenir au colombier. Lire la suite