Skip to content

L’eau, un sujet d’inquiétude

À tourner les pages des journaux de 1890 à 1910, je n’en reviens toujours pas de voir qu’à chaque printemps, on se demande comment se comporteront les eaux au Québec. Le dégel peut se faire graduellement, sans violence, mais d’autres fois bonjour les problèmes.

À Montréal, selon La Patrie du samedi 7 avril 1900, tout va bien, mais les Maskoutains, les riverains de la Yamaska, ne peuvent prétendre s’en tirer aussi bien.

L’état du fleuve n’a pas beaucoup changé depuis hier, si ce n’est que la glace se désagrège graduellement sous l’action du soleil. Il n’y a pas encore de danger d’inondation, mais il n’en est pas ainsi dans d’autres localités, comme l’indiquent les dépêches suivantes.

St-Hyacinthe. 7 — Les craintes qu’on avait de l’inondation à St-Hyacinthe ont été confirmées. Hier soir, jusqu’à 4hrs et demie p. m., l’eau du Yamaska s’était accrue assez lentement, mais alors la glace ayant formé un épais barrage dans une courbe de la rivière, en face du collège, le volume de l’eau s’éleva avec une rapidité étonnante, de six à huit heures, d’à peu près deux pieds [60cm].

À six heures, on a commencé les déménagements et le transport des animaux domestiques sur les places plus élevées. Deux heures après, les parties basses de la ville étaient complètement couvertes d’eau et les chaloupes remplaçaient les voitures dans un grand nombre de nos rues. À dix heures, l’élément envahisseur était rendu sur la place du marché à foin, il entourait plus de 50 maisons.

À la manufacture de chaussures J. A. & M. Côté, on a mis des pompes en opération pour vider la cave de l’établissement. Les chaloupes construites par la ville pour secourir les inondés ont été utilisées pour opérer le transport des personnes et des objets en danger. À 4 heures, ce matin, l’eau était à la même hauteur qu’hier soir, à 10 heures, mais la gelée ayant arrêté le cours d’eau, elle diminua de 13 pouces dans l’espace de deux heures. À 6 heures, la baisse de l’eau arrêtait. La glace d’en bas de la rivière est très ferme et il est tout probable que l’inondation n’aura pas de proportions beaucoup plus considérables ce soir. La glace du haut de la rivière tiendra encore quelques jours.

Pointe-Fortune. 7 — La glace est toujours ferme, quoiqu’elle semble faiblir. Les voitures y passaient encore ce matin.

Valleyfield. 7 — La glace ne bouge pas encore.

Sorel. 7 — La glace sur le Saint-Laurent se pourrit. Dans la glace sur la rivière Richelieu, il y a un grand nombre de trous visibles.

Berthier. 7 — Hier, l’eau a monté de 12 pouces [30cm] environ. Des voitures ont fait la traversée sur la glace un peu en amont de la ville.

Hudson. 7 — La glace est toujours solide. L’eau monte.

Rigaud. 7 — L’eau monte et couvre la glace, qui n’est pas encore ébranlée.

Bastiscan. 7 — La glace s’est ébranlée hier, un grand espace est libre dans la rivière.

Trois-Rivières. 7 — La glace ne bouge pas encore. L’eau a monté de 8 pouces depuis hier soir.

Beauharnois. 7 — L’eau libre n’est pas encore visible.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS

Current day month ye@r *