Skip to content

Qui est ce toutou magnifique, ce cadeau ?

Sans blague, vous l’avez tout de suite deviné en le voyant ?

Henry David Thoreau trouve que la ritournelle de l’adulte à la fin d’un jour d’été en Nouvelle-Angleterre s’entend depuis de nombreux millénaires, même en notre absence, bien  sûr.

Ce toutou magnifique, qui rapidement disparaît en me voyant le photographier, est le petit du Merle d’Amérique, l’oiseau le plus aimé des Nord-Américains lorsqu’on y va d’un sondage auprès de la population.

On trouvera ce propos de Thoreau dans l’ouvrage Henry David Thoreau, Walden, Marseille, Éditions Le Mot et le Reste, 2018, p. 321.

P.S. Il pourrait aussi s’agir d’une jeune grive. Allez savoir.

6 commentaires Publier un commentaire
  1. Paul Marois #

    Bonjour M. Jean, votre hésitation pour désigner une grive est plutôt la bonne. Votre photo nous montre une partie de la queue de votre ”toutou” et cette queue semble bien être rousse, ce qui caractérise précisément la Grive solitaire. En plus, le cercle péri-oculaire blanc confirme qu’il s’agit bien d’une solitaire. Beaucoup de grives sont en migration depuis quelques semaines, et dans le cas de la Grive solitaire c’est celle qui est la plus tardive à quitter nos latitudes. Chez moi à Québec, il m’arrive régulièrement de remarquer sa présence jusqu’à la mi-décembre.
    Encore une fois, votre arche nous démontre qu’elle est un formidable accueil pour plusieurs oiseaux de passage.
    Bonne journée!
    Paul

    1 octobre 2021
  2. Jean Provencher #

    Ça fait plaisir de savoir que ce lieu est une escale.
    À vrai dire, où que nous soyons, nous sommes toutes et tous dans une escale.

    1 octobre 2021
  3. Karine #

    Bonjour Jean,

    Je suis de retour !
    J’avais aussi 1 ou 2 grives le matin dans ma cour il y a quelques jours, mais j’avais de la difficulté à savoir si c’était une solitaire ou à dos olive, grâce au Sound Id de eBird, j’ai confirmé que c’était la solitaire.
    Et la paruline que j’ai vu est la paruline jaune, je ne l’aurais pas pensé.
    Je réalise qu’avec seulement des jumelles, ont peu facilement se tromper.
    Mais je me demande souvent un petit coup de pouce avant que je parte observer les oiseaux, je regarde sur eBird ce que les gens experimentés ont vu dans les jours précédents et comme ça c’est beauoup plus faciles quand je vois un oiseaux que je n’ai jamais vu.
    Je me demande si eBird pourrait ajouter le “toutou” comme espèce !

    Karine

    1 octobre 2021
  4. Jean Provencher #

    Je ne suis pas branché sur eBird, chère Karine.

    1 octobre 2021
  5. Paul Marois #

    Salut M. Jean, je reviens à l’instant du travail (16h00) et m’aperçoit qu’il y a du mouvement dans la falaise de la Potasse devant chez moi, deux Grives solitaire qui virevoltent et balancent leurs belles queues rousses. Pour combien de temps seront-elles dans les parages? J’espère jusqu’en décembre, mais peut-être pas.
    Salut!
    Paul

    25 octobre 2021
  6. Jean Provencher #

    Profitez-en bien, Monsieur Paul, profitez-en bien !

    25 octobre 2021

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS