Skip to content

Voici la Grande Vanesse (Nymphalis vau-album, Compton Tortoise-shell), un cadeau !

Dans la famille des Nymphalidae, elle est du groupe des grands voyageurs, comme la Belle Dame, le Vulcain et le Morio, à la vie plus longue que les résidents d’un seul lieu, au moins une année.

C’est énorme, lorsqu’on sait que le Tigré du Canada, tout aussi « spectaculaire », ne vit que quelque six semaines.

Et, comme les autres, c’est un imago, c’est-à-dire qu’il lui faut passer l’hiver caché quelque part et re-sortir bien vivante au printemps.

Après avoir volé pendant quelque temps autour de la maison, voilà qu’elle choisit de se poser ici. À l’observer, je crois qu’elle vient de trouver son lieu pour l’hiver. Elle se glisse entre le mur de bois de la maison et l’isolant.

Ce faisant, comme la maison est chauffée, elle serait protégée des grands froids. Je ne l’ai pas vue re-sortir. J’aimerais tant savoir qu’elle a choisi ce lieu.

Traversant l’hiver, je saurais que je file avec elle, quasi à mes côtés. La vie serait bien heureuse.

No comments yet

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS