Skip to content

Les vieilles habitudes

J’avais apporté des restes de pain pour les oiseaux. Je marchais avec la chatte. Soudain, elle découvre ce pain. La voilà retombée dans ses habitudes d’il y a 16 mois à son arrivée. Impossible de lui faire changer d’idée.

Mais, bientôt, tout de même, elle me rejoignit, laissant cette mangeaille aux geais bleus.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Un visiteur assidu #

    J’étais ado; on avait une chatte.

    Hormis la nourriture en boîte pour félins, je me rappelle que mes parents lui achetaient de l’éperlan frais.

    Ça se vendait en paquet d’une dizaine d’éperlans congelés.

    On les lui préparait en conséquence.

    S’il y a une poissonnerie dans votre coin, elle devrait apprécier.

    Toutefois, le cas échéant, évitez de ” pécher ” en la gavant, ce qui fut notre cas !

    En effet, bien intentionnés, on la nourissait trop !

    De mémoire, elle était disons…” bien portante ” , un peu trop !

    Je dirais qu’elle devait peser au moins 25 livres !

    17 février 2020
  2. Jean Provencher #

    Merci beaucoup de ce commentaire, Lecteur assidu.
    Chez moi, elle vit et je vis une situation telle que c’est elle qui doit décider de la quantité qu’elle a envie de manger.
    C’est une chatte ensauvagée qui s’est amenée et qui doit gérer sa vie, alors qu’elle vit à l’extérieur.

    18 février 2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS