Skip to content

Saviez-vous qu’il y avait de la neige des bois ?

Le correspondant du quotidien montréalais La Presse à Saint-Jérôme écrit :

La neige des bois est à peu près disparue.

 

La Presse (Montréal), 14 avril 1900.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. René Bouchard #

    Cher Jean. Il y a un phénomène propre à la forêt en ce qui concerne la neige. C’est la chaleur dégagée par les arbres qui se remarque dans la photo qui illustre ton billet. La neige fond plus vite aux pieds des arbres, avec le résultat qu’un véritable gruyère se dessine au sol. Ce qui donne à la “neige des bois” son caractère singulier. Quand je vais pêcher au bien nommé Lac-des-neiges, ce “gruyère” reste parfois visible au sol plus longtemps qu’ailleurs en raison de l’altitude, avec une fraîcheur caractéristique se dégageant du sous-bois. René

    14 avril 2017
  2. Jean Provencher #

    C’est donc ça, cher coureur des bois ! Merci de votre sagesse.

    Ah, j’aime savoir que c’est à ce moment, qu’on arrive à bien « lire » la vie dans le cœur des arbres, chauds qu’ils sont.

    15 avril 2017

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS