Skip to content

La conservation des choux

chouxOn me demande à l’occasion comment conserver les choux. Voyez ce que recommande Le Franco-Canadien (Saint-Jean-sur-Richelieu) du 27 octobre 1887.

On peut conserver les choux en enterrant leurs racines sous le sable dans un cellier; mais il est une autre méthode moins connue que nous apportons ici.

Les choux doivent être coupés dès que leur tige est parvenue à deux ou trois pouces de hauteur hors de terre. On creuse la moelle de cette tige à la profondeur d’un pouce environ [2, 54 cm], en prenant garde d’en broyer ou d’en couper l’écorce, et on suspend les choux à distance égale par la portion de tige qui y reste, avec des cordes qu’on attache au plafond d’une chambre.

Par ce moyen, la partie creuse se trouvant en dessus, on la remplit d’eau tous les matins : cela suffit pour entretenir la fraîcheur des choux pendant plusieurs mois.

Le même procédé s’emploie à bord des vaisseaux, et y procure l’avantage de manger des choux frais pendant la traversée.

Autre procédé. Voici le moyen qu’on trouve dans les mémoires de la Société d’agriculture de New York. Après avoir récolté les choux, on enlève les feuilles vertes ainsi que la partie de la tige qui excède la pomme. On dépose ces choux pommés, ainsi préparés, dans des tonneaux bien secs et défoncés par un bout. On remet le fond lorsque le tonneau est rempli.

2 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    À ces propositions, j’ajoute celle que j’utilise avec succès depuis nombre d’années: envelopper les choux dans plusieurs épaisseurs de papier journal de manière à ce qu’elles tiennent bien autour(au besoin, un petit bout de ruban gommé ici et là ou de longs élastiques si on en a) et les entreposer en rangées sur une tablette ou empilés dans un casier de bois prévu à cet effet… dans une chambre froide dont l’humidité est maintenue autour de 80% et dont le mercure ne dépasse pas trop les 5-6ºC… On peut ainsi en profiter jusqu’au début des chaleurs de mai ! Il y aura, dans les derniers mois, quelques feuilles à enlever sur le chou, un peu fanées, mais tout le reste sera encore bien croquant.

    21 octobre 2015
  2. Jean Provencher #

    Super ! Super !

    21 octobre 2015

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS