Skip to content

Un oiseau étrange

etrange oiseau unJ’arrive mal à l’identifier, c’est certain, mais ce n’est pas la raison de mon impression. Il ne se perche pas aux mangeoires, je l’ai fait lever alors qu’il mangeait du tournesol au sol, mais son allure m’agace. Ébouriffé, il s’épouille et demeure de longs moments le bec ouvert, alors que ce n’est pas la chaleur du jour, non plus que le manque d’eau (mon fossé est plein à cause des pluies) qui l’obligent à présenter cette allure.

J’ai eu des oiseaux à l’agonie qui avaient cet air. Mais ses yeux vifs me rassurent. On le voit dans ses yeux lorsque l’oiseau va bientôt mourir.

Selon mon ami Paul, ornithologue, il pourrait s’agir ici d’un Bruant à gorge blanche.

etrange oiseau deuxetrange oiseau troisetrange oiseau quatreetrange oiseau cinq

4 commentaires Publier un commentaire
  1. MC Lapierre #

    Bonjour M.Provencher,

    Venant d’une de mes élèves :“ Vous êtes vraiment gentil de prendre soin de cet oiseau “. Nous allons suivre ses aventures avec cœur ! Merci à vous !

    25 septembre 2015
  2. Jean Provencher #

    Ô merci beaucoup, chère Madame Lapierre ! Et je Vous prie de remercier votre élève pour moi. Cet oiseau est toujours là en ce moment, mais je trouve que le fait qu’il ne cesse de s’épouiller n’est pas bon signe. Croisons-nous les doigts. Il semble un petit de l’année.

    25 septembre 2015

Trackbacks & Pingbacks

  1. L’oiseau étrange est toujours dans les parages | Les Quatre Saisons
  2. Le mystère de l’«oiseau étrange» est éclairci | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS