Skip to content

D’humbles vitrines

vitrine de deux commerces

Pas nécessaire d’être considéré comme propriétaire d’un grand magasin pour orner sa vitrine. Nous sommes le 1er août 1939. Nous voici devant la vitrine d’une boutique d’appareils électriques — Melrose Electric — 42, avenue Westminster, à Montréal-Ouest. Nous apercevons des modèles de divers appareils : laveuse à tordeur de marque Thor, cuisinière électrique, réfrigérateur et ventilateur. À droite, voici une cordonnerie. Son propriétaire nous regarde par la vitrine. Sur cette photographie de Conrad Poirier, on note à gauche de la scène trois gamins et des vélos.

Cette image est déposée à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec Vieux-Montréal, Fonds Conrad Poirier, Photographies, cote : P48, S1, P3542.

Un commentaire Publier un commentaire
  1. Esther #

    “Croqués sur le vif”, comme on dirait… Scène de la vie quotidienne.
    Les affichages unilingues anglophones m’ont d’abord fait sursauter puis j’ai relu “Montréal-Ouest”…

    29 décembre 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS