Skip to content

«Conseils aux ménagères»

chaises bancs

 

Une poignée de conseils aux ménagères :

— Les toiles cirées ne doivent jamais être lavées à l’eau chaude; la chaleur en fait craquer le vernis.

— Les sièges de canne se savonnent et doivent sécher vivement, dehors ou au moins dans un courant d’air; l’humidité prolongée les altérerait très vite.

— Les objets de pailles doivent être aussi traités rapidement, vigoureusement essuyés. Une poignée de gros sel dans l’eau avec laquelle on le nettoie retarde leur jaunissement. Un peu de vinaigre ou de jus de citron dans l’eau qui sert à laver les bas noirs empêche absolument leur vilain roussissement.

— Les flacons deviennent clairs très aisément si on les rince avec quelques petits morceaux de charbon de bois; toute mauvaise odeur communiquée par un liquide quelconque s’évaporera si on laisse séjourner un peu cette rinçure dans le verre.

— Brûler quelques grains de café sur une pelle rougie, c’est un excellent désinfectant pour les appartements.

— Il arrive souvent qu’un flacon bouché à l’émeri refuse de s’ouvrir au moment où l’on désire s’en servir. Il faut alors employer la chaleur, qui, par la dilation de la matière, vaincra son entêtement. À défaut d’eau très chaude dans laquelle, on plongerait l’objet récalcitrant, on aura toujours recours à un frottement rapide pour produire du calorique; une ficelle, par exemple, tournée autour du goulot et tiraillée vivement. Une goutte d’huile à l’orifice facilitera l’opération. On peut aussi approcher du goulot la flamme d’une allumette ou d’une bougie.

 

La Tribune, 16 octobre 1891.

L’illustration provient de l’ouvrage des Sœurs de Sainte-Croix, Cours pratique de dessin d’observation aux maîtres de l’école primaire canadienne, Saint-Laurent, 1928.

3 commentaires Publier un commentaire
  1. Esther #

    Ma belle-mère m’a un jour fait don d’un “cahier de coupures” où elle avait collé minutieusement pendant les années après son mariage, des petits bouts de revues/magazines divers où on donnait ce genre de trucs ainsi que des recettes. Le cahier en soi était déjà un document historique: un catalogue Eaton de 1952…

    12 octobre 2014
  2. Jean Provencher #

    J’ai moi-même un cahier semblable de coupures relatives à l’économie domestique, chère Vous. Un catalogue du début 1900 que j’avais trouvé chez l’antiquaire Dollard Trottier, voilà bien 40 ans. Nos mères ne voulaient rien perdre de ce qui passait.

    13 octobre 2014
  3. Esther #

    La suggestion de brûler des grains de café pour désinfecter m’a bien fait rire! La bonne odeur qui chasse les microbes !

    13 octobre 2014

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS