Skip to content

Les grandeurs du travail autonome

Gagner sa vie à la pièce mène dans des sentiers fort variés, étonnants, et vraiment la plupart du temps tout à fait agréables. Voici un exemple.

Pour un deuxième été, Audrey Careau, commissaire indépendante, et moi reprenons la route des lieux de vie d’artistes. Samedi dernier, dans le cadre du projet Ateliers en tournée imaginé par Catherine-Eve Gadoury et proposé par le Musée national des beaux-arts du Québec, nous avons visité les ateliers de Jean-Pierre Morin, et de Thierry Arcand-Bossé et Martin Bureau. Le périple se fait en minibus avec une vingtaine de personnes. Au cours du voyage, nous nous sommes arrêtés devant les résidences de Jean-Paul Lemieux et Sylvia Daoust, deux artistes disparus.

Nous reprenons ces visites samedi qui vient, le 28 juin, à 13 heures, ainsi que les samedis 23 et 30 août, toujours à 13 heures. Beau temps, mauvais temps. Si l’événement vous intéresse, vous trouverez les détails sur cette page du site du Musée national des Beaux-Arts du Québec.

Pour plus de plus amples renseignements, voici cette vidéo tournée samedi dernier et montée par Nicola Frank Vachon.

Pur plaisir que ce mandat.

 

La photographie ci-haut de Yan Doublet est parue dans le journal Le Soleil (Québec) du 6 juillet 2013. Elle fut prise dans l’atelier de la créatrice Paryse Martin, au centre de cette image.

5 commentaires Publier un commentaire
  1. nicole vaillancourt #

    J’ai fait la “visite” avec M.Provencher et Audrey Carreau le 28 juin,et j’ai été emballée…
    On en veut d’autres…!
    C’était emballant et enrichissant…
    Nicole Vaillancourt

    30 juin 2014
  2. Jean Provencher #

    Ô ! Merci infiniment, chère Nicole !

    30 juin 2014
  3. Esther #

    J’y serai, j’y serai ! À la fin août… Quand j’aurai repris possession de mes deux pieds ! (soupir et sourire…)

    30 juin 2014
  4. Jean Provencher #

    Oh, avec grand plaisir !

    J’oubliais. Il faudrait que Vous pensiez à réserver si le voyage Vous intéresse. Nous en serons à nos septième et huitième voyages, incluant ceux de l’an dernier. Et, sauf pour le premier, c’était complet à chaque fois. Le mini-bus ne peut prendre qu’une vingtaine de personnes.

    30 juin 2014

Trackbacks & Pingbacks

  1. Heureux de la retrouver | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS