Skip to content

Un coup de pouce aux pionniers !

Nos colibris seront vraiment là incessamment. Sans doute entraînés par cette vague de chaleur d’une dizaine de jours venant du golfe du Mexique, ils ont traversé les États-Unis en un rien de temps. On n’a pas connu de montée aussi rapide depuis qu’on tient des registres d’observations à leur sujet. Si nous comparons la carte de leur progression l’année dernière à travers les États-Unis à celle de cette année, ils arrivent au moins un mois avant le temps. Voir cette carte :

Mais voilà. La chaude température de la semaine dernière est disparue. Après un voyage épuisant, ils mettent patte ici dans une contrée redevenue ce qu’elle est en temps «normal» à ce moment-ci de l’année, une contrée froide. Il y a quelques heures, on les signalait dans le sud de l’Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse. Aucune de leurs fleurs habituelles n’est encore présente. Les insectes se font rares. Comment peuvent-ils donc se restaurer ?

Il nous faut donner un coup de pouce à ces pionniers, ces premiers arrivants. Personnellement, je crains une forte sélection naturelle, j’ai peur que nous en échappions beaucoup, que seuls demeurent les plus forts. Pourquoi ne pas mettre en place dès maintenant un de vos abreuvoirs à colibri, histoire de leur tendre la main ?

En préparant votre mélange de sucre blanc et d’eau, soyez généreux. Allez-y d’un mélange très sucré, une portion de sucre pour deux d’eau, même une portion de sucre pour une d’eau. Vous diminuerez le sucre dans quelques semaines. Après ce long voyage, il faut leur épargner de revenir et revenir constamment à l’abreuvoir boire une eau pauvre en sucre. C’est de repos et d’une nourriture tonifiante, propre à les remettre en condition et à leur permettre de traverser nos nuits froides, dont ils ont maintenant besoin.

Je rentre de mon chez-moi. J’ai mis en place quatre de mes abreuvoirs, l’une à côté de l’autre, histoire de créer une sorte de tache rouge, visible à distance, pour celui qui d’aventure s’amènerait.

Et sachez que les colibris ont la mémoire de votre chez-vous, du lieu où ils ont passé l’été, l’an dernier. Ils sont partis du Sud pour retourner vers vous.

 

Le Colibri à gorge rubis (Archilocus colubris, Ruby-throated hummingbird) ci-haut apparaît dans l’Arbre aux oiseaux, une création du sculpteur Henri-Louis Jacob, originaire de Vallée-Jonction et habitant Québec.

74 commentaires Publier un commentaire
  1. Katy Létourneau #

    Bonjour Jean,

    Moi aussi je n’en croyais pas mes yeux!!! avec mes 20 pouces de neige au sol dans ma vallée et mon -10 degrés la nuit dernière je me suis tout de suite grandement inquietée et puis je me suis dit: ” mais non, ils vont surement arrêter dans le Sud et “niaiser” un peu par là avant de reprendre la route”. Et bien non!!! Le 26 en Nouvelle-Écosse et j’ai vérifié la météo là-bas, il faisait pas chaud et des nuits à -3, -4 degrés et oh malheur! ce matin le 28 un petit au Nouveau-Brunswick!

    J’avais rentré mes mangeoires hier car avec le -10 et les vents du Nord-Ouest à “écorner les boeufs” depuis 2 jours, j’aurais jamais cru que la migration continue. Mais pourquoi lorsqu’il frappe un “mur de froid”, ne s’arrête-t-il pas à cet endroit pour attendre le retour de la chaleur et de la nourriture pour reprendre leur migration?

    Bon… je retourne remettre mes mangeoires, il fera froid par chez-nous les prochains jours: de 2 à 4 degrés le jour et jusqu’à -7 degrés pour la nuit de samedi.

    Bonne journée… et le message est parti ce matin à tous, en espérant qu’il se multipliera et portera fruits!

    28 mars 2012
  2. Jean Provencher #

    Merci à vous, chère Katy. Il faut s’y mettre ensemble.

    28 mars 2012
  3. Lucie #

    Bonjour Jean,
    J’ai bien partagé ton lien sur ma page Facebook…
    Une goutte d’eau de plus..

    Porte toi bien !

    Lucie

    28 mars 2012
  4. Jean Provencher #

    Merci, chère Lucie.

    28 mars 2012
  5. Normand Lacombe #

    je vais y ajouter un peu alcool pour ne pas que l’eau gèle ! hi hi hi

    28 mars 2012
  6. Maryse Québec #

    Merci votre article est très intéressant!

    Moi aussi je me demande comment les animaux pourront s’adapter aux changements climatiques donc j’essaie de ne pas polluer, réduire et encore réduire ma consommation, réutiliser, recycler utiliser le transport en commun… Je le fais pour les animaux que nous aimons tant!

    Bonne journée!

    28 mars 2012
  7. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, chère Maryse.

    28 mars 2012
  8. Jean Provencher #

    Hé, Normand, je reconnais là, dans ton propos, tes vieilles racines de Saint-Étienne-des-Grès.

    28 mars 2012
  9. Michel Bertrand #

    Salut Jean,
    merci pour ces informations précieuses. Dis donc, es-tu en train de m`apprendre que ce printemps je pourrais surprendre un colibri rôder autour de mes chalumeaux? !!!
    Sirop que c`est tôt!
    Je vais sortir mes 2 abreuvoirs, l` une à la maison et l`autre à la cabane à sucre!
    Salut,
    Michel Bertrand
    Cap-Santé

    28 mars 2012
  10. Julie #

    Merci pour ce billet Jean
    Si tout le monde passe le mot on réussira sans doute a en sauver quelques uns !
    pauvres petits colibris !
    Je partage !
    à bientôt !

    Julie

    28 mars 2012
  11. Jean Provencher #

    Bonne idée, cher Michel. Mais éloigne tes colibris de ton sirop, mon diable.

    Pour le mélange: que du sucre blanc, jamais de miel ou de sucre d’érable.

    28 mars 2012
  12. Jean Provencher #

    Ah oui, chère Julie, vous avez tellement raison. En se mettant ensemble, nous pouvons probablement en garder avec nous de ce côté-ci. Je disais à ma fille «Ça ne serait que 25, 50, que déjà, ça serait ça.»

    28 mars 2012
  13. “Pour le mélange: que du sucre blanc, jamais de miel ou de sucre d’érable.”
    Pourquoi donc, il ne faut donner que du sucre blanc? Pourrais-je donner du sucre à betterave ou encore, de la canne à sucre naturelle? Ce sucre blanc, il est chimiquement raffiné. Je veux offrir le meilleur à ces champions de la migration ;)
    @Maryse, je fais comme vous. Nous ne sommes pas encore assez nombreux à être dans cette mouvance, mais continuons, pour l’amour de la nature!

    28 mars 2012
  14. Dany #

    Demain, mes abreuvoirs seront prêtes et dehors!
    Merci Jean!

    28 mars 2012
  15. Jean Provencher #

    Chapeau, chère Dany ! Bravo ! Et, pour retarder le gel, de l’eau non bouillante, mais plus que tiède au départ.

    29 mars 2012
  16. Michel Bertrand #

    pas de problème mon cher Jean!…
    Je gère la bouilleuse pendant que “ma Line” gère les abreuvoirs! Ne crains rien, elle va suivre la recette!…aussi religieusement que je la suis!!!hi hi!…
    Ce matin en silence, la “dernière neige” tombe, aussi pure que la première! Ça sent fort dehors, à nos pieds le printemps et la terre fumante des labours!
    En caravane, allons à la cabane…!

    Bonne journée

    29 mars 2012
  17. Mildred. #

    La rue Lockwell de Salaberry jusqu’a St-Gabriel est bordé d’arbres et en début de semaine j’y ai apperçu un beau gros merle au poitrail bien rouge-orange foncé.Je ne sais pas s’il y a passé l’hivers ,des baies rouges demeurant attaché aux branches de certains arbres sur cette rue-là .

    29 mars 2012
  18. Jean Provencher #

    Alors, sucrier, je vais compter sur ta Line.

    29 mars 2012
  19. Jean Provencher #

    Chère Mildred, il arrive que certains merles passent l’hiver avec nous. Il suffit qu’ils aient des fruits à leur disposition dans les arbres pour demeurer ici. D’ailleurs, ceux qui migrent ne vont pas nécessairement loin au sud. Ils connaissent donc bien l’hiver. Mais les colibris, eux……

    29 mars 2012
  20. Jean Provencher #

    Mon cher ami Serge Bouchard m’écrit:

    Bonjour Jean,

    Notre abreuvoir est bien en place, ma blonde a reçu ton appel avec le plus grand sérieux.
    Elle a même accroché une chaudière rouge à côté de l’abreuvoir.
    Nous attendons.

    Donc, du côté des Laurentides, nous assurons.

    Amitié.
    Serge

    30 mars 2012
  21. Georgette #

    Aujourd’hui, le 30 mars nous avons installé nos 4 abreuvoirs à colibris avec beaucoup de sucre et peu d’eau. Nous résidons dans le territoire de Lévis.
    Espérons que nos petits colibris les trouveront.

    30 mars 2012
  22. Jean Provencher #

    Bravo, chère Georgette.

    30 mars 2012
  23. Nicole Lapointe #

    Bonjour M.Provencher,
    J’ai sorti mon abreuvoir et l’ai installé à l’abri du vent. Peut-être
    cela compensera-t-il pour le manque de chaleur. Cependant c’est la première fois
    que l’abreuvoir repose sur la neige. Un signe des temps!!!!

    Salutations.

    30 mars 2012
  24. Jean Provencher #

    Fort bien, chère Nicole. Surveillez-le, bien sûr, pour ne pas que le liquide gèle.

    31 mars 2012
  25. Guylaine Tremblay #

    Bonjour M. Provencher,

    J’ai vu le message sur Ornitho-Qc. Je prépare mon abreuvoir (L’Ange-Gardien de Montmorency) et je me croise les doigts. Merci à vous pour le conseil.

    Salutations.

    31 mars 2012
  26. Jean Provencher #

    C’est bien moi qui vous remercie, Chère Madame. Et, à L’Ange-Gardien, ô bonheur, votre abreuvoir sera sans doute orienté franc sud, permettant au soleil d’empêcher la formation de frasil.

    31 mars 2012
  27. Hélène Deschênes #

    Bonjour Jean,
    Votre message m’a touchée en plein coeur , il a fait mouche! Je cours installer mes abreuvoirs et je ferai le guet en assurant un coin de territoire à Frelighsburg ainsi qu’un suivi par courriel , si besoin est.
    Lâchez pas, on a besoin de bon monde comme vous!
    Amitié,
    Hélène D.

    31 mars 2012
  28. Jean Provencher #

    Merci, chère Hélène. Et soyez aux aguets, Frelighsburg est au coin sud-ouest du Québec. Lâchez pas, là, vous non plus.

    31 mars 2012
  29. Johanne Paquette #

    Bonjour M. Provencher,

    Grâce au courriel de Francine Tougas qui nous a expédié un courriel hier, j’ai installé deux abreuvoirs aujourd’hui! Une sur ma corde a linge et l’autre près de ma fenêtre de cuisine. Je fais mes prières :)

    Johanne Paquette
    Outremont

    31 mars 2012
  30. Jean Provencher #

    Bravo, chère Vous. Et c’est bien de les avoir placés à la vue.

    31 mars 2012
  31. LeSieur Camil #

    Bravo monsieur Provencher,

    Et oui que trop souvent ont parle simplement d’un fait et aucune mesure pour changer les choses. Là c’est bien, là on n’est pas simplement une sorte de victime. Mais une question demeure entière, les autres oiseaux? Je vis à Toronto, NorthYork plus précisément et à ma grande surprise fin février dans cette vague soudaine de chaleur, j’ai vu passer les Oies blanches… N’est pas un peu tôt aussi ?

    1 avril 2012
  32. Cher M. Provencher,

    À la suite de votre appel, j’ai installé mes abreuvoirs et envoyé à ma liste Facebook le lien vers votre blogue. Je croise les doigts qu’ils réussiront à passer à travers…

    Mille mercis !

    1 avril 2012
  33. Jeannine Laforest #

    Bonjour Mr Provencher,

    J’aimerais savoir si le colibri a été vu dans la région de Québec? Comme je demeure très au nord de la ville de Québec, la température est plus fraîche et j’ai comme peur que si j’installe mes abreuvoirs que le liquide ne gèle et que cela ne sera pas plus aidant. Mes colibris sont assez assidu et en principe leur arrivée est entre le premier et le 15 mai.

    1 avril 2012
  34. Jean Provencher #

    Je ne suis pas certain, Monsieur LeSieur, que nos oiseaux migrateurs passant leurs hivers aux États-Unis soient grandement affectés. Mais, là, je m’avance, je marche sur une glace fine. Et pour les Oies blanches, je ne craindrais rien. Toujours selon moi.

    1 avril 2012
  35. Jean Provencher #

    Chère Madame Laforest, le colibri, pour l’instant, n’a pas encore été aperçu au Québec. Pour vos abreuvoirs, ayez-les à l’œil. Chez moi, au sud du Saint-Laurent, j’en ai installé quatre mardi dernier. J’y suis retourné vendredi et, même si nous avions connu au moins une nuit de moins 9 (j’ai un thermomètre à l’avant et à l’arrière), aucune eau sucrée dans l’un ou l’autre de mes abreuvoirs n’a eu tendance à figer, même à former un simple frasil.

    1 avril 2012
  36. Stéphan Brizard #

    Bonjour M. Provencher,

    J’ai commencé à m’intéresser aux colibris l’an dernier au début de l’été. Mon abreuvoir est actuellement en place et contient un mélange qui, je l’espère, sera reconstituant et permettera de sauver quelques un de ces stupéfiants oiseaux.

    Salutations,

    Stéphan
    Sherbrooke

    1 avril 2012
  37. M. Provencher, peut-on faire autre chose que d’installer les mangeoires pour permettre aux colibris de survivre ? Les assister pour l’aménagement de leur nid d’une façon ou d’une autre ?
    Merci à l’avance !

    1 avril 2012
  38. Denis Boisclair #

    Bien le bonjour M. Provencher, je vous écris de Baie-Comeau la belle région de M. Paul Provencher. Je tiens à vous féliciter pour votre apparition de ce matin à RDI. Je suis certain que vos commentaires à cette émission multipliera par 1000 et + nos chances de sauver quelques colibris de plus. Merci de nous avoir si bien informés et conscientisés à la cause.

    1 avril 2012
  39. Jean Provencher #

    Inutile de penser, chère Madame Lessard, bâtir ou aménager un nid de colibri. Pour l’instant, un colibri qui arriverait pourrait peut-être se nourrir d’insectes se trouvant sur l’écorce des arbres ou suivre un Pic maculé, qui arrive à percer l’écorce des arbres, amenant ainsi la sève à s’écouler et le colibri à s’abreuver à cette sève.

    1 avril 2012
  40. Jean Provencher #

    Merci, cher monsieur Boisclair.

    1 avril 2012
  41. Hélène Boisvert #

    Bonjour Monsieur Provencher

    J’ai bien aimé votre témoignage ce matin avec Monsieur Louis Lemieux et vous m’avez convaincu de recommencer à mettre mon abreuvoir pour les colibris. Malgré le fait que je n’en ai encore jamais vu venir me visiter, ce qui m’encourage à continuer est que vous avez dû vous-même attendre sept années avant d’en appercevoir un ! J’habite dans le cartier Ahuntsic près de la Rivière des Prairies.

    Bonne journée !

    1 avril 2012
  42. Jean Provencher #

    Chère Hélène, merci à vous. Malheureusement, je fus si bavard qu’il m’aurait fallu dire aussi «jamais de colorant de quelque sorte que ce soit (car on ignore invariablement comment il fut fabriqué) et que de l’eau naturelle». L’eau du robinet provenant d’une usine de traitement des eaux (contenant un certain nombre de produits, dont du chlore) ne connaîtra pas de succès. Le colibri s’approchera de votre abreuvoir, mais évitera de s’y nourrir.

    Beau dimanche à vous.

    1 avril 2012
  43. trottier #

    Je les nourris depuis belle lurette ces merveilleux petits oiseaux, alors j’ai aussi partagé le lien sur facebook

    1 avril 2012
  44. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, chère vous.

    1 avril 2012
  45. Francyne Côté #

    Bonjour monsieur Provencher,

    Je viens d’apprendre par l’émission matinale à RDI diffusée ce matin que vous aviez depuis un an un site bien à vous. Zut! je ne le savais pas… vaut mieux tard que jamais comme le dit si bien l’adage. Alors, je vais savourer les différents articles qui meublent votre site.

    Et sachez que c’est grâce à vous que je me suis décidée à installer mon abreuvoir. C’est maintenant chose faite depuis ce soir. J’attends donc avec impatience la venue de mon premier convive! Et je suis aussi inscrite sur le Projet colibris depuis le printemps dernier.

    Bravo à vous de susciter autant d’intérêt tant au niveau de l’ornithologie que de l’histoire.

    J’ai eu le plaisir d’assister à l’une de vos conférences donnée dans une bibliothèque (Lotbinière) et vous m’avez captivée au plus haut point. D’ailleurs, j’ai réussi à mettre la main sur votre magnifique livre Les quatre saisons dans la vallée du St-Laurent. Quelle précieuse mine d’informations que ce bouquin! Une vraie bible.

    Nous pouvons être fiers d’avoir un historien tel que vous! Merci d’être là!

    1 avril 2012
  46. Jean Provencher #

    Comment donc vous remercier, chère Francyne !

    1 avril 2012
  47. Bernard richaudeau #

    Bonjour Monsieur Provencher,

    j’habite Terrebonne depuis près de quarante ans et j’observe les oiseaux depuis plusieurs années surtout pour les photographier.

    Voici mes observations pour ces arrivées hâtives pour moi ,effectuées dans ma cour ou dans un rayon de deux Km de ma maison.

    23 février 4 merles d’Amérique
    20 mars 1 hirondelle bicolore et quelques bruants chanteurs
    21 mars 1 hirondelle bicolore (la même qu’hier) des bruants chanteurs encore
    6 Urubus a tête rouge.
    22 mars 1 pluvier Kildir.

    Votre commentaire au sujet des hirondelles a l’émission de Radio-Canada dimanche matin ont rejoint mes interrogations en ce qui concerne les insectes absents ou en petit nombre pour nourrir ces arrivants pressés .l’hirondelle que j’ai vue était sur un arbre dans un petit marais encore complétement gelé.

    Espérons que les nouveaux arrivants n’auront pas trop de difficultés a survivre et que le peu que nous faisons, va les aider.
    mes abreuvoirs sont en place ,il ne reste qu’a être patient.

    Merci et bravo pour votre site que je consulterai souvent .

    salutations

    2 avril 2012
  48. Yvon Sanche #

    Bonjour cher ami de longue date mais très négligé.
    Sache que c’est ma voisine qui m,a transmis ton cri du coeur en faveur des colibris.
    Je m’y mettrai dans l’heure qui vient mais en amateur.
    Question: L’eau sucré gèle-elle?
    Les abreuvoirs en forme de fleurs rouge que je peux facilement trouver sont-elles de mise compte tenu de la température?
    As-tu un meilleur truc à me proposé.

    Comme tu se sais peut-être, je suis à la retraite 9après 60 ans bien remplies.
    Comme je ne tiens pas plus en place pour autant, je vais m’occuper de tes petits oiseaux.

    Sache que ça me faire tout chaud de t’écrire ces quelques mots.
    A bientôt, grosses bises
    Yvon

    Note: je ne sais pas comment joindre ma photo … Tu ne perds rien!

    2 avril 2012
  49. Jean Provencher #

    Ô, cher Yvon, fort heureux d’avoir de tes nouvelles ! Pour l’eau, essaie de l’avoir à l’œil. Mais tu vois, chez moi, après trois jours, avec au moins une nuit à moins 9, je n’avais même pas de frasil tout en haut, elle ne montrait même pas de désir de vouloir prendre en pain. Tes abreuvoirs sont tout à fait de mise. Occupe-toi de mes p’tits oiseaux, bien cher retraité peinard.

    En espérant te voir bientôt. Et n’oublie pas d’embrasser ta Belle pour moi.

    2 avril 2012
  50. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, cher Monsieur Richaudeau.

    2 avril 2012
  51. piccolo (Claude Paquet) #

    Merci beaucoup Mrs Provencher très très intéressant j`ai installer trois abreuvoirs

    2 avril 2012
  52. Jean Provencher #

    Merci, cher tourneur de manivelle. Vous allez sans doute reprendre votre saison bientôt dans le Vieux-Québec ?

    2 avril 2012
  53. piccolo (Claude Paquet) #

    Et que oui!!! entre le 15 de Mai et le dernier paquebot en octobre Je suis en train de devenir le plus beau fou de monde…p.s. se matin j`ai vue trois pluvier kildir, dans ma rue vous aurez bien devinez qu`il y avait deux mâle qui se donnaient des tapes sur la gueule pour conquérir la jeune demoiselle qui elle faisait semblant de rien voir,,,l`histoire ne dit pas si il y avait un Trudeau dans un des deux mâles hi,,,hi,,,hi,Bonne journée.

    3 avril 2012
  54. Lorraine #

    Ca y est ! Notre abreuvoir est installé et on se croise les doigts ! Nous sommes dans les Laurentides.

    Merci à vous,

    Lorraine

    3 avril 2012
  55. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, chère Lorraine.

    3 avril 2012
  56. Claudia Franke #

    Bonjour!
    Nous demeurons à St. Brigitte de Laval , et mon conjoint à installé les abrevoirs en début de soirée! Nous avions 6 fidèles l’an passé! En espérant les voir arriver bientôt!
    Merci!
    Claudia

    4 avril 2012
  57. Jean Provencher #

    Merci beaucoup, chère Claudia. Ils seront sans doute là bientôt maintenant.

    4 avril 2012
  58. Denis #

    Jean a va t’appeler l’homme qui plantait des boules rouges très sucrées pour les colibris gelés! Joyeuses Pâques en espérant voir des colibris que je n’ai pas encore vu par ici à Trois-Rivières. Par contre les merles se promènent.

    7 avril 2012
  59. Jean Provencher #

    Salutations, cher Denis. Belles Pâques à toi.

    7 avril 2012
  60. Roger Côté #

    Dear John (Jean in english ),
    avec un peu de retard mais c’est fait…
    thanks,
    Rowgé (Roger in english )

    9 avril 2012
  61. Jean Provencher #

    Be there, my dear friend !

    9 avril 2012
  62. Jeannine Laforest #

    Bonjour Mr.provencher. J’ ai installé mes abreuvoirs (3) à colibri tôt hier matin, comme je vous l’ai déjà dit plus haut, j’ habite très au nord de la ville de Québec, je n’ai pas vue l’ombre d’un colibri. Lorsque je les installent habituellement, s’ils sont arrivés à ce moment, je ne tarde pas de les voirs à l’abreuvoir. Même une année j’avais encore l’abreuvoir à la main et déjà un colibri me tournait autour. Malheureusement avec un -2 degré ce matin et un vent à écorner un boeuf , mes abreuvoirs ont un peu de glace à l’intérieur, mais n’ont pas complètement gelé.
    Dans un autre ordre d’ idée, les migrations commencent à arriver par ici, ce que vous observés dans vos régions par ici cela commence plus en début avril. Merle , junco, chardonneret. Par la suite depuis une semaine, Pic flamboyant et divers bruants, hier le bruant hudsonnien, s’est joint au groupe, Et je crois avoir entendu ma première paruline, surement une à croupion jaune. J’adore le printemps et entendre à nouveau le gazouilli de ces divers oiseaux.
    Bonnes observations à tous.

    28 avril 2012
  63. Jean Provencher #

    Vous avez bien raison, chère Jeannine. Il est fort agréable de voir revenir les oiseaux depuis quelques semaines maintenant et d’entendre leurs différents chants. Les colibris, eux, commencent à entrer. Si vous consultez le site Projetcolibris.org, vous verrez qu’ils furent déjà observés depuis quelques jours à quatre endroits. Mais ils ne sont pas encore, semble-t-il, dans la région de Québec. Chez moi, au sud du Saint-Laurent, jamais je ne les ai aperçus avant le 9 mai. Veillons, veillons, ils devraient être là bientôt. Vous êtes à la veille de les voir vous tourner autour.

    Beau samedi à vous.

    28 avril 2012
  64. Jeannine Laforest #

    Bon matin M. Provencher, enfin en ce matin du 12 mai, présence de mon premier collibri. La nuit fut très fraîche puisqu’il y a eu du gel encore. Et ce matin à un faible 3 degré, le collibri a besoin d’un bon soutien énergisant pour reprendre des forces après son long voyage de migration..En plus il n’y a pas beaucoup de fleurs rempli du bon nectar, si apprécié du colibri. Pour moi c’est un bon indice que le printemps est enfin bel et bien installé et que de meilleurs jours sont à venir pour ce qui est de la température bien sûr. bonne journée à tous.

    12 mai 2012
  65. Jean Provencher #

    Bon matin à vous, chère Jeannine. Bonne nouvelle, bonne nouvelle. Chez moi, un premier colibri est rentré hier.

    Bien belle journée à vous.

    12 mai 2012
  66. Bonjour Monsieur Provencher, un petit mot pour vous dire que nos colibris sont enfin arrivés à bon port, ce vendredi matin 11 mai, au Lac Vert de St-Adolphe d’Howard dans les Laurentides. Quelle joie de les revoir, ils sont si beaux, si petits et si forts en même temps.

    14 mai 2012
  67. Jean Provencher #

    Ah, merci beaucoup, chère Madame Lessard. Un premier, un mâle, rentrait chez moi précisément vendredi aussi, à midi 15. J’exultais moi de même.

    14 mai 2012
  68. C’est déjà fait ! Bonne journée et bonne observation !

    14 mai 2012
  69. Jean Provencher #

    Bravo ! Bien belle saison à vous !

    14 mai 2012

Trackbacks & Pingbacks

  1. Qui sommes-nous donc ? | Les Quatre Saisons
  2. Après plus de 2 000 articles ! | Les Quatre Saisons
  3. La tache rouge | Les Quatre Saisons
  4. Qui sommes-nous donc ? | Les Quatre Saisons
  5. Qui sommes-nous donc ? | Les Quatre Saisons

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS