Skip to content

Le Méloé au cou étroit

Quel étrange et bel animal filant calmement son chemin sur mon terrain! On dirait tout un équipage. C’est le Méloé au cou étroit (Meloe angusticollis). On se prend à rêver que ce petit être spectaculaire puisse parler. Était-il déjà là avant la venue des Français en Amérique? Ou, comme eux, s’est-il plutôt amené par bateau d’Europe? Et où va-t-il ainsi, vivant sa vie?

Dans leur ouvrage Principaux coléoptères de la Province de Québec (Presses de l’Université de Montréal, 1962), Gustave Chagnon et Adrien Robert disent que ce méloé appartient à la famille des Méloïdes, ces insectes à téguments mous et souvent de couleur métallique, portant la tête inclinée, séparée du prothorax par un cou court mais distinct. Ces derniers se caractérisent aussi par des pattes longues, aux ongles fendus ou dentés à la base.

Au sujet précisément de ces Méloés au cou étroit, Chagnon et Robert écrivent: «Ces curieux insectes se reconnaissent à première vue par leur abdomen ventru surtout chez les femelles; les antennes sont noueuses chez les mâles; coloration noire ou noir bleu.»

Sur mes terres, j’aperçois le mien en mai; je l’avais déjà observé un 30 avril.

Le voici dans sa quête. Même sur le bout de ma bottine de travail.

meloe au cou etroitmeloe sur ma bottine de travail

6 commentaires Publier un commentaire
  1. Marcel Blondeau #

    Belles images! Des commentaires qui m’accrochent. Un site merveilleux, plein de fraîcheur et de poésie. Un instrument qui bâtit le monde. Félicitations.

    23 mai 2011
  2. Andrée #

    Avec les pluies que nous avons eues en mai, on nous annonce un été infesté de méchants moustiques (mouches noires, maringouins et joyeuses compagnies !). On peut imaginer que ces insectes affectaient aussi le quotidien de nos ancêtres. Comment s’en tiraient – ils sans le OFF et autres précieux chasse-moustiques modernes ? Juste à y penser ça me démange déjà !

    29 mai 2011
  3. Guylaine #

    Bonjour, je crois avoir aussi pris en photo un membre de cet espèce… Dommage que je ne puisse pas partager la photo avec vous. La couleur est vraiment magnifique (bleu/vert métallique)

    24 septembre 2015
  4. Jean Provencher #

    L’avez-vous en copie numérisée ? Nous pourrions l’ajouter aux images qui sont déjà là.

    24 septembre 2015
  5. Audrey #

    Ma petite chienne à essayer d’y goûter et elle sa bouche a commencée à faire de la broue et elle pleurait des yeux.. est-ce que c’est toxique? 😱

    11 septembre 2020
  6. Jean Provencher #

    Ô la la ! Là, je ne pourrais vous dire, chère Audrey. Bien bonne question ! J’espère pour la bonne santé de votre petite chienne que ce n’est pas toxique.

    Précision. Le dernier ouvrage qui vient tout juste de paraître, Les insectes du Québec et autres arthropodes terrestres, d’Étienne Normandin, Presses de l’université de Montréal, 2020, p. 313, dit que les animaux le mangeant peuvent en mourir ou avoir des saignements intestinaux. J’espère que votre petit chien a vite re-craché l’insecte.

    11 septembre 2020

Publier un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Vous pouvez utiliser des balises HTML de base dans votre commentaire.

S'abonner aux commentaires via RSS