Skip to content

Articles de la catégorie ‘Communications et transports’

Une balade, le dimanche, sur le Saint-Laurent, depuis Montréal, ça vous dirait ?

Le vapeur Imperial

La Compagnie de navigation canadienne du St-Laurent Ltée vous le propose. Lire la suite

Le piège du cap à la Roche

Pendant longtemps, les capitaines et les pilotes de navires sur le Saint-Laurent, entre Québec et Montréal, ont craint le cap à la Roche devant la municipalité de Deschaillons. Voici une nouvelle avarie à un navire subie à cet endroit. Lire la suite

Histoire de biscuits à Lévis

Le cheval de M. Rémi Lavallée, marchand de tabac, a pris le mors aux dents mardi soir, vers 5 h. 30. Lire la suite

La comète de Halley reviendra !

À leur grande déception, les Québécois n’ont pu voir la comète de Halley lors de son passage an mai 1910. Mais qu’ils se rassurent.

Avant même la fin du mois de mai, le quotidien La Patrie annonce qu’elle reviendra dans trois mois. Lire la suite

La grande utilité des annuaires de rues

Tous les historiens diront que, pour l’histoire d’une ville, les annuaires de rues sont fort utiles. Ils fourmillent de renseignements. Et, pour qui prend le temps de s’y attarder, naissent alors toutes sortes de constats. Travail palpitant.

Mais, au début du 20e siècle, ils semblent aussi précieux pour le service des postes. À Montréal, le quotidien La Patrie y va de ce message sous le titre « Avis postal important ». Lire la suite

Sont-ce les Martiens qui se manifestent ?

Bien sûr, nous espérons entrer en contact un jour avec une autre civilisation. L’espoir n’a de cesse. Lire la suite

La joie de l’arrivée des premiers transatlantiques à Montréal

L’ouverture officielle de la navigation océanique s’est faite samedi par l’arrivée du « Corinthian » de la ligne Allan. Lire la suite

Il y a des mois de mai dont on se souviendra longtemps

Le printemps de 1907 tient à conserver le record du froid. Lire la suite

Ces maisons qui parlent

Il est des lieux qui sont de bonté, des lieux de patience et de longueur de temps qui ont su héberger. Des maisons à la longue histoire. Qui y habite le sait, le sent. Lire la suite

Toujours, le temps qu’il fait monopolise les conversations

En 1903, voilà des jours et des jours sans pluie. Certains sont heureux, d’autres, pas du tout.

Cette température idéale fait la joie des citadins, des oisifs, des promeneurs et promeneuses qui ont de nouvelles toilettes fraîches et élégantes à lancer, à étaler. Le gaz, la tulle et les toiles transparentes sont à l’ordre du jour dans le monde féminin, tandis que chez le sexe pas beau, les chemisettes (shirt-waists) dont on a tant parlé, il n’y a pas cent ans, sont sur le point d’envahir l’asphalte. […] Lire la suite